Espace Femmes

La Pnh plaide en faveur d’une meilleure participation des femmes au niveau des services publics en Haïti


vendredi 5 avril 2019

P-au-P, 05 avr. 2019 [AlterPresse] --- Le directeur général de la Police nationale d’Haïti (Pnh) a appelé à une plus grande participation des femmes haïtiennes au niveau des espaces de services publics, lors de la clôture d’un forum national, le jeudi 4 avril 2019.

Débuté le mercredi 3 avril 2019, le forum tournait autour du thème : « Femmes, paix et participation ‘Ann chita pale’ (discutons ensemble) », à l’occasion de la journée nationale du mouvement des femmes haïtiennes, le 3 avril.

Michel-Ange Gédéon est intervenu sur le thème « les règlements et processus électoraux : Bilan et perspectives d’application du quota de 30% », indique une note, postée sur sa page Facebook et consultée par l’agence en ligne AlterPresse.

Haïti occupe aujourd’hui la 185e position sur 188 pays, dans le tableau inter parlementaire des femmes, rappelle-t-il.

C’est un très mauvais classement, déplore-il.

L’insertion du quota de 30 % des femmes, à tous les postes de décision de la vie nationale, notamment au niveau des services publics, dans la version dite amendée de la Constitution de 1987, à travers l’article 17.1, devrait sensibiliser tous les responsables concernés à faire de ce quota un souci majeur dans leurs prises de décisions, pense-t-il.

Les perspectives laissent espérer un peu, suivant les constats, dit-il, encourageant les citoyennes et citoyens à s’engager à prendre des options de changement, allant dans le sens de l’émancipation des femmes.

Ce travail doit commencer à la maison, pour continuer à l’école et à l’église, comme organes de socialisation, estime Michel-Ange Gédéon. [emb apr 05/04/2019 16:10]