Dépêches

Une centaine de parlementaires américains demandent une enquête sur les actes de violences, récemment commis en Haïti


jeudi 28 mars 2019

P-au-P, 28 mars 2019 [AlterPresse] --- 104 membres du Congrès des États Unis d’Amérique souhaitent une enquête sur la corruption ainsi que les violations des droits humains, perpétrées lors des récentes manifestations organisées en Haïti.

Ils ont formulé cette demande, à travers une correspondance adressée au secrétaire d’État américain Mike Pompeo, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

« Nous vous demandons de soutenir des enquêtes indépendantes sur des allégations de corruption qui seraient à l’origine de la crise actuelle en et les forces de l’ordre en Haiti Haïti et sur des cas d’exécutions extra-judiciaires perpétrés en Haïti », lit-on dans la lettre des parlementaires américains.

Ils ont recommandé au Département d’Etat de « soutenir les efforts de reddition des comptes concernant l’affaire PetroCaribe.

« Un rapport détaillant l’appui américain aux institutions indépendantes de lutte contre la corruption en Haïti, ainsi que les résultats des enquêtes sur la corruption impliquant des représentants du gouvernement haïtien » doit être également exigé.

’’Il est d’une grande importance d’inviter la commission interaméricaine des droits humains à mener une enquête sur les actes de violence politique et les massacres perpétrés à La Saline’’, poursuivent-ils.

Ils estiment qu’il est primordial pour les Américains que la lumière soit faite sur cette affaire, car c’est la seule manière de protéger Haïti.

Cette demande d’enquête sur les actes de violences commis en Haïti a été initiée par deux législateurs américains, Andy Levin et Barbara Lee.

Au moins 40 personnes ont été tuées par balles et 82 autres ont été blessées, lors des mobilisations anti-gouvernementales, du jeudi 7 au dimanche 17 février 2019, selon le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh), dans un rapport en date du 19 mars 2019. [dj emb gp apr 28/03/2019 16 :10]