Développement durable

Vers une politique nationale d’éducation non formelle en Haïti


jeudi 21 mars 2019

P-au-P, 21 mars 2019 [AlterPresse] --- Un atelier de travail a eu lieu, ce jeudi 21 mars 2019, à Port-au-Prince, dans le but de valider le document de politique nationale d’éducation non formelle en Haïti.

Cette politique nationale d’éducation non formelle constitue une toute première, se réjouit Meniol Jeune, directeur général du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp), lors de cet atelier, auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Le document de politique nationale d’éducation non formelle viserait à garantir le droit à l’éducation pour toutes et tous, et à permettre aux citoyennes et citoyens de développer leurs potentiels individuels, entre autres, indique le responsable de communication du Menfp, Miloody Vincent.

Pour mettre en œuvre cette politique nationale d’éducation non formelle, il faut d’abord un plan opérationnel, puis monter l’office de l’éducation non formelle, qui dépend d’une décision étatique, souligne Jacques Yvon Pierre, coordonnateur du groupe de travail interinstitutionnel pour la finalisation et validation de la politique nationale d’éducation non formelle.

L’atelier de validation du jeudi 21 mars 2019 de la politique nationale d’éducation non formelle en Haïti est placé sous le patronage du Menfp.

Il s’agit de la dernière étape du processus d’élaboration et de validation de la Politique nationale d’éducation non formelle, par le groupe de travail interinstitutionnel, installé le 6 décembre 2018.

Ce groupe de travail interinstitutionnel avait un mandat de trois mois, en vue de finaliser ce document, appelé à contribuer à complémenter et à renforcer le système formel d’éducation.

Le groupe de travail interinstitutionnel, autour de la politique nationale d’éducation non formelle en Haïti, est composé de représentantes et représentants du Menfp, des Ministères de l’agriculture, des ressources naturelles et du développement rural (Marndr), des affaires sociales et travail (Mast) et de la Secrétairerie d’État à l’alphabétisation, entre autres. [mj emb rc apr 21/03/2019 16:00]