Espace Femmes

Haïti-Genre : Des viols incestueux fréquents à Abricot, alerte la Sofa


jeudi 14 mars 2019

P-au-P, 14 mars 2019 [AlterPresse] --- La Solidarite fanm ayisyèn (Sofa) attire l’attention des autorités concernées sur de fréquents viols incestueux, perpétrés dans la commune d’Abricot, dans le département de la Grande Anse (une partie du Sud-Ouest d’Haïti).

La Sofa déplore aussi l’irresponsabilité paternelle, qui est monnaie courante dans ce département du Sud-Ouest d’Haïti, où des viols incestueux sont même commis sur des bébés, ayant, à peine, quelques mois d’existence.

« C’est souvent un parent proche, qui est responsable de ce genre de délit », dénonce Françoise Innocent, coordonnatrice de la Sofa dans le département de la Grande Anse, lors d’une interview accordée à AlterRadio.

Lorsque le violeur prend la fuite, après avoir commis l’acte, c’est nous qui accompagnons la femme victime, indique-t-elle.

À l’occasion de la journée nationale du mouvement des femmes haïtiennes, le mardi 3 avril 2018, le Collectif Défenseurs Plus avait dénoncé une multiplication d’actes de violences sexuelles, contre les femmes et les filles, notamment dans le département de la Grande Anse.

Un décompte de la Sofa avait fait état de 782 femmes et filles victimes de viols dans l’Ouest et la Grande Anse, pour la période allant de janvier 2016 à octobre 2017. [dj emb apr 14/03/2019 15:15]