Dépêches

Haïti-Médias : Le Nouvelliste dénonce une tentative d’atteinte à sa réputation


mardi 12 mars 2019

P-au-P, 12 mars 2019 [AlterPresse] --- Le quotidien haïtien, « Le Nouvelliste », dénonce une campagne qui viserait, selon lui, à poursuivre, « sous une nouvelle forme pernicieuse », une tentative d’atteinte à sa réputation et à son honneur, dans une note explicative dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Après les déclarations mensongères et diffamatoires de l’ancien président Michel Martelly (14 mai 2011 au 7 février 2016), une campagne de diffusion d’un chèque libellé au nom du journal est alimentée sur les réseaux sociaux, condamne « Le Nouvelliste ».

« Le chèque # 0015509, daté du 19 septembre 2018, d’un montant de sept millions quatre cent vingt-trois mille trois cent cinquante-trois gourdes et 00/00, émis par la Banque de la république d’Haïti (Brh) à l’ordre de Le Nouvelliste, est authentique », confirme le quotidien centenaire haïtien.

Toutefois, il a tenu à préciser que ce chèque aurait servi à payer des factures, pour publication de pages de publicités commandées par le Palais national auprès du service de publicité du journal « Le Nouvelliste ».

« Dans aucun cas, les paiements reçus ne sont pour acheter, modifier ou altérer la ligne éditoriale du journal Le Nouvelliste, qui est une entreprise commerciale de presse ».

« Le Nouvelliste » s’indigne contre cette campagne de salissure, qui viserait « à discréditer et à instiller la méfiance, encore une fois envers la presse, en particulier, et envers toute institution, en général, qui, dans le cadre de son travail et de leur rôle, constituent une barrière contre le pire, pour laisser la voie libre aux dérives les plus dommageables pour la société ».

La circulation de ce chèque sur les réseaux sociaux fait suite aux propos jugés diffamatoires de l’ancien président, Michel Martelly, proférés à l’encontre du journal.

Martelly avait déclaré que Le Nouvelliste aurait marchandé sa ligne éditoriale auprès de son ancienne administration, lors d’une interview accordée à un journaliste dans le cadre du bilan de sa participation au carnaval de la ville des Cayes (Sud).

« Monsieur Michel Martelly a clairement diffamé Le Nouvelliste à plusieurs reprises. Le Nouvelliste n’a jamais vendu, n’a jamais marchandé ni négocié sa ligne éditoriale auprès de Monsieur Martelly. Monsieur Martelly prend ses rêves pour la réalité », avait immédiatement rejeté le journal. [emb apr 12/03/2019 14:00]