Dépêches

Haïti-Corruption : Les noms des nouveaux directeurs de l’Ucref et de l’Ulcc bientôt connus, annonce le premier ministre


lundi 11 mars 2019

P-au-P, 11 mars 2019 [AlterPresse] --- Les noms des nouveaux directeurs de de l’Unité centrale de renseignements financiers (Ucref) et de l’Unité de lutte contre la corruption (Ulcc) seront connus bientôt.

C’est ce qu’a fait savoir le premier ministre, Jean Henry Céant, lors d’une conférence donnée ce lundi 11 mars 2019, dans le cadre d’une visite effectuée au Ministère du tourisme et des industries créatives, et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

« Je me suis entendu avec le président et nous avions relevé quelques noms et profils », a-t-il dit.

Lors de son adresse à la nation le 17 février 2019, le chef du gouvernement avait annoncé plusieurs dispositions pour résoudre la crise socio-économique et politique actuelle.

Son discours avait fait suite à la paralysie provoquée dans le pays par les mouvements de protestations débutés le 7 février 2019, pour exiger le départ du chef de l’Etat.

Parmi ces mesures figurait la nomination d’un nouveau directeur à la tête de l’Ulcc et de l’Ucref, en vue d’un meilleur traitement du dossier relatif à la dilapidation supposée de plusieurs milliards de dollars des fonds PetroCaribe.

« Ces nouvelles nominations traduiraient un souci d’installer à ces postes des personnes capables de mettre de l’ordre et contrôler les travaux », tente-t-il de rassurer.

Un audit incomplet de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Cscca), rendu public le 31 janvier 2019 a fait état d’une gestion marquée, entre autres, par des irrégularités graves, des fautes de gestion et des détournements de fonds du programme PetroCaribe,

Ces fonds, évalués à 4,237,598,789.12 dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 83.00 gourdes ; 1 euro = 100.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.80 gourde aujourd’hui), à travers le présent audit de la Cscca, proviennent de l’accord, signé, le 29 juin 2005, entre Haïti et le Venezuela.

De hauts dignitaires de l’Etat, dont des premiers ministres, ainsi que d’anciens ministres, d’anciens directeurs généraux et des responsables de firmes de constructions sont indexés dans la dilapidation de plusieurs milliards de dollars américains du programme PetroCaribe.

Un audit complet de la Csc/ca, sur ce dossier, est attendu en avril 2019. [mj emb gp apr 11/03/2019 16:30]