Dépêches

Haïti-Politique : Il est urgent de trouver une solution consensuelle à la crise, dixit le comité de facilitation du dialogue inter-haïtien


lundi 11 mars 2019

P-au-P, 10 mars 2019 [AlterPresse] --- Le Comité de facilitation du dialogue inter-haïtien estime qu’il est urgent de trouver une solution consensuelle nationale à la crise pour éviter que le pays sombre dans le chaos.

Des consultations sont déjà entamées en vue d’encourager une issue raisonnable à la crise socio-politique qui ronge le pays, fait-il savoir, dans une note de presse en date du jeudi 7 mars 2019, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Il exhorte les différentes sensibilités de I’opposition à se mettre dans un état d’esprit propice durant la mise en place et la réalisation de ce dialogue.

Le comité de facilitation du dialogue inter-haïtien entend faciliter de vives discussions entre les protagonistes des plus concernés, pour créer, dit-il, le dégel que requiert la situation.

Il souligne également la nécessité d’une mobilisation citoyenne responsable, capable de conduire à un véritable diagnostic, nécessaire à l’aménagement de solutions durables aux problèmes.

Crée par arrêté présidentiel en date du 21 février 2019, le comité de facilitation du dialogue national inter haïtien a été installé au palais national le 25 février 2019, avec 5 membres sur 7.

Deux de ses membres dont Charles Suffrard, issu d’une structure organisationnelle paysanne et l’entrepreneur Rudolph Dérose ont désisté, avant même l’installation du comité.

Suffrard avait déploré un communiqué de la présidence annonçant que le comité aura à travailler à la mise en place d’un nouveau gouvernement. Une mission qui ne figure pas dans l’arrêté signé par le chef de l’État le 21 février.

Des secteurs politiques de l’opposition qui continuent de réclamer à travers les rues le départ du président ont rejeté la mise en place de ce comité. [emb gp apr 10/03/2019 14 :10]