Espace Femmes

Genre : Des activités en Haïti, pour marquer la journée internationale des droits des femmes, ce vendredi 8 mars 2019


vendredi 8 mars 2019

P-au-P, 8 mars 2019 [AlterPresse] --- Plusieurs organisations et institutions organisent diverses activités pour marquer la journée internationale des droits des femmes, ce vendredi 8 mars 2019.

La journée internationale des droits des femmes est célébrée, cette année, autour du thème : « Penser équitablement, bâtir intelligemment, Innover pour le changement ».

A cette occasion, le Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes (Mcfdf) organise une table ronde sous le thème : « La paix et le progrès/ développement : c’est l’affaire des femmes aussi - Lapè ak progrè/devlopman se zafè fanm yo tou ».

Une équipe du ministère visitera les femmes détenues dans les prisons des Gonaïves et de St-Marc (Artibonite) pour évaluer leur situation, annonce la coordonnatrice départementale de l’Artibonite du Mcfdf, Jeanne Bolivard, lors d’une interview accordée à AlterRadio/AlterPresse.

Nous essaierons également de voir comment nous pouvons aider quelques prisonnières à bénéficier de la grâce présidentielle, précise-t-elle.

Dans ces zones, « les femmes font face à beaucoup de difficultés pour créer des activités commerciales. Les cultivatrices n’ont pas de moyens pour cultiver leur jardin », constate-t-elle.

De son côté, Marie-Annaise Fertil du Réseau des femmes actives du Nord-Ouest appelle les autorités étatiques à fournir un meilleur accompagnement aux organisations de femmes.

La Solidarite fanm ayisyèn (Sofa) organise, ce 8 mars, une journée de réflexion pour marquer la journée internationale des droits des femmes.

Le Mouvman fanm lakay ann aksyon (Mofalak) donne une conférence autour de la situation des femmes à Canaan (périphérie nord), au local du Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr).

Des audiences correctionnelles qui seront consacrées exclusivement aux femmes se tiendront au Parquet près le tribunal civil de Port-au-Prince, annonce le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince Me. Paul Eronce Villard.

Pour l’occasion, pas moins de neuf sièges présidés par des femmes auront lieu.

L’organisation Stop Accidents en collaboration avec la Croix-Rouge haïtienne invite toute la population à faire des dons de sang pour les femmes victimes d’accidents ou d’autres problèmes de santé.

Le Konbit oganizasyon politik sendikal ak popilè yo organise un rassemblement au Champs de Mars (principale place publique de la capitale Port-au-Prince) autour du rôle des femmes dans la lutte pour le changement, afin de marquer la journée du 8 mars.

La parole des femmes n’est pas encore libérée. « Aujourd’hui, c’est un discours de frustration, de lutte, de révolte. Ce que l’on écoute n’est pas encore la parole libérée de la femme. », déclare la jeune journaliste Eunice Eliazar.

« Il reste encore un long chemin à parcourir », en dépit des efforts de progrès accomplis par le gouvernement haïtien pour avancer vers l’égalité entre les sexes, souligne, dans une note, l’Organisation des Nations unies (Onu), à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. [dj mj emb apr 08/03/2019 11:20]