Développement durable

A la recherche de 126,2 millions de dollars pour répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables en Haïti


jeudi 28 février 2019

P-au-P, 28 févr. 2019 [AlterPresse] --- Les autorités haïtiennes et le bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) lancent un appel, à la recherche d’un fonds global de 126,2 millions de dollars américains (Ndlr : US$ 1.00 = 83.00 gourdes ; 1 euro = 100.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.80 gourde aujourd’hui) pour répondre aux besoins humanitaires de 1,3 million de personnes en Haïti, à travers un plan de réponse humanitaire 2019-2020.

Ce plan de réponse humanitaire 2019-2020 devrait permettre de faire face aux problèmes de l’eau, du choléra, de l’éducation, de la sécurité alimentaire, de l’hygiène, de l’assainissement, de la santé et des biens alimentaires, indiquent les autorités, en lançant cet appel à la mobilisation de fonds, le jeudi 28 février 2019, auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Le contexte : les désastres naturels, particulièrement de ces dernières années, ont tendance à faire augmenter le nombre de personnes en situation d’insécurité humanitaire en Haïti, souligne le coordonnateur humanitaire des Nations unies en Haïti, le Guinéen Dr. Mamadou Diallo.

Les changements climatiques constituent une menace pour la sécurité humanitaire dans le pays, affirme le premier ministre, Jean Henry Céant, qui prenait part à l’appel à la mobilisation de fonds humanitaires pour Haïti.

L’aide humanitaire doit bénéficier directement aux familles les plus nécessiteuses, souhaite Céant, appelant à une aide de qualité, à distribuer dans le respect de la dignité humaine.

Il exhorte à ne pas confondre l’aide humanitaire au processus du développement durable d’Haïti.

La communauté internationale va se mettre aux côtés du gouvernement pour adresser les problèmes au niveau structurel, promet l’ambassadeur de l’Union européenne (Ue) en Haïti, le Français Vincent Degert, qui intervenait aux noms des organismes donateurs.

« Le lancement du plan montre certaines faiblesses, qui conduisent à des problèmes humanitaires répétés », déplore Degert.

Le plan de réponse humanitaire fait suite à un premier document intitulé « Aperçu des besoins humanitaires » (Hno), proposé conjointement par les autorités nationales et la communauté internationale.

Des représentants de la Banque interaméricaine de développement (Bid), des ambassades, en Haïti, de la Suisse, du Chili, du Brésil, de la Norvège, de l’Argentine, du Japon et du Canada étaient présents à l’activité officielle, en faveur de la mobilisation-recherche d’un fonds global de 126,2 millions de dollars américains, pour les besoins humanitaires en Haïti, durant la période 2019 - 2020. [emb rc apr 28/02/2019 16:15]