Dépêches

Haïti-Politique : 14 députés demandent la mise en accusation du président Jovenel Moïse


jeudi 21 février 2019

P-au-P, 21 févr. 2019 [AlterPresse] --- 14 députés [1] demandent de mettre en accusation le président Jovenel Moïse pour crime de haute trahison, dans une lettre adressée au président de la Chambre basse, Gary Bodeau, dont une copie est parvenue à AlterPresse.

« Une fois destitué de sa fonction, Moise sera traduit devant les tribunaux de droit commun pour répondre des faits de corruption et de massacres qui lui sont reprochés », souhaitent-ils.

Ces parlementaires appellent à prendre, au niveau de la Chambre des députés, co-dépositaire de la souveraineté nationale, toutes les dispositions qui s’imposent aux fins de statuer, toutes affaires cessantes, sur la présente.

Cette demande de mise en accusation du chef de l’État arrive dans un contexte de mobilisations populaires pour exiger le départ de ce dernier, dénoncer la corruption, la misère et l’insécurité à travers le pays.

Ces mouvements de rues auraient fait environ une dizaine de morts et de nombreux dégâts dans la capitale Port-au-Prince et les villes de provinces.

8 personnes ont été tuées, 61 autres ont blessées, dont plusieurs atteintes par balles, lors d’une mobilisation le 17 octobre 2018 organisée contre le pouvoir, selon un rapport, en date du 9 novembre 2018, du Réseau national de défense des droits humains (Rnddh).

D’autre part, soixante-onze (71) personnes ont été assassinées (dont plusieurs femmes et des mineurs) et deux (2) autres portées disparues, lors d’une tuerie perpétrée, dans la nuit du mardi 13 novembre 2018, à La Saline, avait révélé le Rnddh.

5 morts et 9 blessés par balles ont été également enregistrés dans le même quartier, le 1er novembre 2018.

Le Bureau des avocats internationaux (Bai) avait dénoncé le silence choquant, observé par Jovenel Moise sur cette tuerie, lors de son adresse à la nation, dans la soirée du mercredi 21 novembre 2018, pour calmer une mobilisation anti-gouvernementale. [emb gp apr 21/02/2019 15 :20]

[1Les 14 députés signataires de la correspondance sont Joseph Manès Louis (Cabaret), Sinal Bertrand (Port-salut), Roger Milien (Première circonscription de Port-au-Prince), Déus Déronneth (Margot), Pierre Féguière Julien (Arcahaie), Abel Descollines (Mirebalais), Printemps Bélizaire (Troisième circonscription de Port-au-Prince), Vikerson Garnier (Thiotte), Franck Luture (Cayes-Jacmel), Reynald Exantus (l’Estère), Jean Marcel Lumérant (Grand-Goâve ), Romial Smith (Saut d’Eau), Jean Robert Bossé (Aquin) et Ketel Jean-Philippe (Jacmel).