Dépêches

Haïti-Politique : La présidence entame des pourparlers, dans le cadre du processus de dialogue national


mardi 19 février 2019

P-au-P, 19 févr. 2019 [AlterPresse] --- Le président Jovenel Moïse multiplie les rencontres avec plusieurs institutions et personnalités de la vie nationale, en prélude au dialogue national prôné en vue d’une issue à la crise actuelle.

Le chef de l’Etat a rencontré, ce mardi 19 février 2019, l’ex-président provisoire Jocelerme Privert, dans le cadre du processus de dialogue lancé depuis le 14 février 2019, selon un communiqué de presse de la présidence, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Ce dialogue devrait permettre de rechercher une solution durable à la crise socio-politique qui secoue le pays, rappelle-t-il.

Le président reste convaincu que « les compatriotes qui ont eu l’occasion de servir la République peuvent, de par leurs expériences, contribuer à la recherche de réponses adéquates aux maux qui rongent la Nation ».

Une autre Haïti est réellement possible à travers un dialogue sincère entre toutes les filles et les fils de la patrie commune, souligne le communiqué de la présidence.

Rencontre avec le secteur privé

Une autre rencontre a eu lieu au Palais national, le lundi 18 février 2019, entre le chef de l’Etat et les membres du Forum économique autour de la conjoncture socio-politique et économique du pays, informe un autre communiqué.

La présidence dit s’engager à tout mettre en œuvre pour que les pourparlers puissent démarrer dans le meilleur des délais, dans un communiqué de presse en date du 19 février 2019.

La plateforme inter-religieuse Religions pour la Paix Haïti (Rpph) a décliné une demande du président Jovenel Moïse, l’invitant à servir comme facilitatrice dans la crise qui ébranle le pays depuis plusieurs semaines.

L’opposition politique continue d’exiger le départ du président, après une pause observée dans ses mouvements de protestations anti-gouvernementales, enclenchées depuis le jeudi 7 février 2019, et qui ont globalement paralysé le pays pendant 11 jours.

Plusieurs décès et de nombreux dégâts ont été enregistrés, lors de ces mobilisations qui dénonçaient également la misère ainsi que la mauvaise gestion de plus de 4,6 milliards de dollars américains des fonds d’aide vénézuélienne PetroCaribe à Haïti. [emb gp apr 19/02/2019 17:05]