Dépêches

Haïti-Politique : La Plateforme Religions pour la Paix rejette la demande de la présidence de servir comme médiatrice dans la crise


mardi 19 février 2019

P-au-P, 19 févr. 2019 [AlterPresse] --- La plateforme inter-religieuse Religions pour la Paix, Haïti (Rpph) décline la demande du président Jovenel Moïse, l’invitant à servir comme facilitatrice dans la crise actuelle, dans une prise de position que s’est procurée l’agence en ligne AlterPresse.

Elle affirme ne pas être en mesure de répondre favorablement à la requête pour devenir facilitatrice dans la mise en œuvre d’un processus de dialogue national, dans une correspondance datée du lundi 18 février 2019, en réponse à la demande de Jovenel Moïse.

Toutefois, elle demande à Jovenel Moïse de continuer à tout mettre en œuvre pour préserver la survie spirituelle et physique du peuple haïtien.

Dans un courrier, en date du vendredi 15 février 2019, Jovenel Moïse a sollicité les bons offices de Religions pour la paix, pour un dialogue entre les protagonistes de la crise, qui ébranle le pays depuis plusieurs semaines.

Des mobilisations, enclenchées depuis le jeudi 7 février 2019, pour réclamer notamment le départ de Jovenel Moïse de la présidence politique en Haïti, ont globalement paralysé le pays pendant 11 jours.

Ces mouvements de protestations, au cours desquels plusieurs décès et de nombreux dégâts ont été enregistrés, dénonçaient également la misère ainsi que la mauvaise gestion de plusieurs milliards de dollars américains (estimés à plus de 4,6 milliards de dollars américains) des fonds d’aide vénézuélienne PetroCaribe à Haïti. [emb rc apr 19/02/2019 13:25]