Dépêches

Coopération : Lancement d’un programme de sécurité alimentaire et nutritionnelle pour lutter contre la malnutrition en Haïti


mardi 5 février 2019

P-au-P, 05 févr. 2019 [AlterPresse] --- Les autorités haïtiennes et l’Union européenne (Ue) ont procédé, ce mardi 5 février 2019, au lancement officiel d’un programme de Sécurité alimentaire et nutritionnelle (San) en vue de lutter « efficacement et durablement » contre la malnutrition en Haïti, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

Le premier ministre, Jean Henry Céant, a réitéré l’engagement pris par la république d’Haïti pour permettre à toutes ses filles et tous ses fils de pouvoir manger à leur faim, lors de la cérémonie de lancement.

Le programme San est l’aboutissement d’un long processus, mené avec l’Etat haïtien pour répondre aux enjeux de sécurité alimentaire et nutritionnelle en Haïti, a déclaré, pour sa part, l’ambassadeur de l’Ue en Haïti, Vincent Degert.

Son objectif est d’améliorer durablement la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations les plus vulnérables du Nord-Ouest, du Haut Artibonite (Nord) et de la Grande-Anse (une partie du Sud-Ouest), touchées par l’ouragan Matthew, les lundi 3 et mardi 4 octobre 2016.

Un bilan officiel, du passage de ce puissant cyclone, avait fait état de 108 morts et d’immenses dégâts matériels.

Le programme San vise également à renforcer la résilience des populations vulnérables, c’est-à-dire, leurs capacités à résister et à surmonter les chocs et les crises, indique un communiqué de l’Ue.

Il englobe le programme multisectoriel de sécurité alimentaire et nutritionnelle, et le programme Pro résilience, financés respectivement à hauteur de 40 et 10 millions d’euros (Ndlr : US $ 1.00 = 83.00 gourdes ; 1 euro = 101.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.80 gourde aujourd’hui), dans le cadre du 11e Fonds européen de développement et de l’action spéciale de solidarité, suite au passage du cyclone Matthew.

Environ 30% de la population rurale est touchée par l’insécurité alimentaire.

275 mille enfants, soit 22% de la population infantile de moins de cinq ans, souffrent de malnutrition chronique, entraînant des retards dans leur croissance. [emb apr 05/02/2019 16:30]