A travers Haiti

Education : Les activités scolaires paralysées depuis une semaine au Lycée Jacques Roumain de Gros Morne (Artibonite / Haïti)


lundi 28 janvier 2019

Gros Morne (Haïti), 28 janv. 2019 [AlterPresse] --- Les activités scolaires demeurent toujours paralysées, ce lundi 28 janvier 2019, au lycée Jacques Roumain dans la commune de Gros Morne (Artibonite, Nord), suite à un mouvement de protestation des enseignantes et enseignants, entamé depuis une semaine, pour réclamer leurs lettres de nomination.

Depuis plus de cinq ans, plusieurs enseignants travaillent, sans lettres de nomination, dans cet établissement public, indique l’enseignant Roody Jeannot, dans une interview accordée à l’agence en ligne AlterPresse.

Les protestataires menacent de boycotter le reste de l’année académique 2018-2019, si les autorités ne prennent pas de nouvelles dispositions pour régulariser leur situation.

Jeannot en profite pour déplorer le mauvais état d’une partie du bâtiment du lycée Jacques Roumain, à Gros Morne, endommagé au moment du tremblement de terre du samedi 6 octobre 2018, qui avait touché les départements géographiques du Nord-Ouest, du Nord et de l’Artibonite.

Des élèves du lycée Jacques Roumain de Gros Morne avaient manifesté, le jeudi 15 novembre 2018, pour réclamer la réparation de leur-établissement.

Par ailleurs, un mouvement de protestation a été entamé, depuis le 14 janvier 2019, par des élèves du lycée Faustin Soulouque, à Petit-Goâve (département de l’Ouest, à 68 km au sud de Port-au-Prince), afin de réclamer la présence de professeurs dans les salles de classe.

Le mercredi 23 janvier 2019, les autorités de Petit-Goâve ont organisé une réunion d’urgence, en vue de mettre un terme aux manifestations des élèves du Lycée Faustin Soulouque, qui réclamaient la reprise des cours.

Lors d’une conférence de presse, le vendredi 25 janvier 2019, les enseignantes et enseignants grévistes au lycée Faustin Soulouque de Petit-Goâve ont déclaré vouloir mener leur grève jusqu’à ce qu’ils obtiennent, disent-ils, le paiement de leurs arriérés de traitements et leurs lettres de nomination, entre autres. [emb rc apr 28/01/2019 16:40]