Dépêches

Insécurité : L’Organisation des jeunes Nations unies d’Afrique en Haïti condamne l’assassinat d’Andrice Chériza


mardi 18 décembre 2018

P-au-P, 17 déc. 2018 [AlterPresse]--- L’Organisation des jeunes Nations unies d’Afrique (Bojnuah) en Haïti condamne l’assassinat d’Andrice Chériza, tué par balles, à l’âge de 30 ans, par des individus non identifiés, dans l’après-midi du vendredi 14 décembre 2018, près du marché « Guérite » (centre-ville de Port-au-Prince).

Chériza est « une nouvelle victime de l’insécurité et du banditisme sponsorisé par des politiques (députés, sénateurs, maires, président et ministres) et/ou le secteur économique », dénonce-t-elle, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

La Bojnuah exhorte les autorités policières et judiciaires à diligenter une enquête afin de comprendre les circonstances exactes de la mort en identifiant et condamnant les auteurs et complices de cet assassinat, conformément à la loi.

Andrice Chériza « est un humaniste, un jeune très dynamique, engagé, qui fait toujours preuve de responsabilité et de leadership, tout en essayant de relever les défis auxquels il fait face, ceci dans l’objectif d’influencer les autres positivement », exprime la note.

Chériza était un ancien jeune ministre chargé des relations avec le Parlement, des associations de jeunes et de la société civile à la troisième édition du gouvernement Jeunesse d’Haïti (2015-2017).

Il était aussi le président de la Fondation qui porte son nom dont les axes d’intervention sont l’éducation et le social.

Il ambitionnerait de se présenter aux prochaines élections législatives pour la circonscription de Milot (département du Nord) au poste de député.

Né à Port-au-Prince le 13 mai 1988 d’une famille modeste, il était père d’un bébé de moins d’un mois. [emb vs apr 17/12/2018 13 :00]