Développement durable

Santé : Haïti a connu des avancées dans la planification familiale, selon le rapport 2018 des Nations unies sur la population mondiale


samedi 15 décembre 2018

P-au-P, 14 déc. 2018 [AlterPresse] --- Haïti a connu des avancées dans la planification familiale, indique un rapport sur l’Etat de la population mondiale pour l’année 2018 et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Haïti se trouve parmi environ 30 pays, qui présentent un taux de 2.5 à 3.9 enfants par femme.

C’est ce qu’a rapporté l’Azerbaïdjanais Ramiz Alakbaroz, Directeur de la division des politiques et stratégies du Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa), lors de la présentation de ce rapport, le jeudi 13 décembre 2018, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Haïti a connu la transition la plus importante, dans la région de l’Amérique latine, allant de 3.9 en 2005 à 3 enfants par femmes en 2018, fait-il savoir.

Cette transition s’explique au niveau de l’éducation, qui définit le pouvoir du choix, fait remarquer l’Azerbaïdjanais Alakbaroz.

Toutefois, le pays fait également face à de nombreuses faiblesses au niveau de la mortalité maternelle - la plus importante de la région, soit 529 décès sur 100 mille - et de la mortalité infantile à cause du manque d’infrastructures et de services publics.

Aujourd’hui, seulement 43 pays maintiennent une fécondité de 4 enfants par femme ou plus, alors que 85 pays du monde ont seulement un taux de fécondité de 2 enfants ou moins par femme.

Depuis l’année 2006, les autorités sanitaires ont maintenu une stratégie de repositionnement de la planification familiale, dans le cadre de la réforme du système sanitaire en Haïti, rappelle le chef de cabinet au Ministère de la santé publique et de la population (Mspp), Dr Roody Mentor.

De son côté, la directrice générale au Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes (Mcfdf), Dre. Myrtho René, a signalé combien les grossesses non désirées et les maladies sexuellement transmissibles, notamment le Syndrome immuno-déficitaire acquis (Sida), sont également des résultantes de la violence faite aux femmes. [mj emb apr 14/12/2018 11:20]