Développement durable

Droits humains : Plaidoyer en faveur d’un meilleur encadrement des personnes à déficience physique et mentale en Haïti


mardi 11 décembre 2018

P-au-P, 11 déc. 2018 [AlterPresse]--- Plusieurs organisations ont préconisé un meilleur encadrement des personnes à déficience physique et mentale, lors de la célébration, le lundi 3 décembre 2018, à Mare Rouge (Nord-Ouest,) de la journée mondiale des personnes « handicapées », selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

À cette occasion, le courage de l’organisation Aksyon Gasmy (Akg), basée à Mare Rouge, deuxième section communale du Môle Saint-Nicolas (Nord-Ouest), a été salué dans la lutte en faveur des personnes « handicapées », lors d’une messe spéciale, organisée à la paroisse (catholique romaine) de Sainte Anne.

La reconnaissance des droits fondamentaux est sacrée, a souligné le célébrant principal de la messe spéciale, qui a encouragé la communauté à respecter et à encadrer les personnes à déficience physique et mentale.

Cette journée du 3 décembre 2018, déroulée dans une ambiance de festivités et réflexions, a été surtout marquée par une exposition des œuvres artisanales (paniers, bracelets, chapeaux, colliers…) ainsi que des activités culturelles, durant lesquelles les talents des personnes « handicapées » ont été mis en évidence.

Ces activités ont été suivies d’une conférence, présentée par l’avocat Rovelsond Apollon autour du thème « autonomiser les personnes handicapées, assurer la participation et l’égalité ».

Un match de football a également eu lieu, entre des joueurs amputés, pour la plupart, en vue de mettre en valeur leurs potentialités.

L’Akg est l’un parmi les huit centres faisant partie du projet « accueillir pour réinsérer : programme de renforcement de l’accueil et l’intégration familiale et sociale des mineurs en Haïti ».

Ce projet, d’une durée d’environ 20 mois, s’étend dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince et à Mare-Rouge.

La Solidarite fanm ayisyèn (Sofa) » et le Groupe Médialternatif (GM) sont les partenaires de ce projet, dont l’objectif vise à promouvoir et à protéger les droits des enfants vulnérables et handicapés.

La journée du 3 décembre a été proclamée, en 1992, par l’Organisation des Nations unies (Onu), en vue de favoriser l’accès et l’intégration des personnes « handicapées » à la vie économique, politique et sociale, à travers le monde. [pac emb rc apr 11/12/2018 11:25]