Dépêches

Haïti-Politique : 9 personnes tuées par balles, dont trois dans la manifestation du dimanche 18 novembre 2018, selon la police

Bilan en-deça de celui de l’opposition
mardi 20 novembre 2018

P-au-P, 19 nov. 2018 [AlterPresse] --- 9 personnes sont tuées par balles, dont trois, lors de la manifestation du dimanche 18 novembre 2018 qui visait à demander des comptes sur la dilapidation des fonds PetroCaribe.

Ces précisons ont été apportées par le porte-parole adjoint de la Police nationale d’Haïti (Pnh), Gary Desrosiers, lors d’une conférence de presse, le lundi 19 novembre 2018, à laquelle a assisté ligne AlterPresse.

Ces trois morts ont été enregistrés à Pétionville (est de la capitale), à Petit-Goâve (Ouest) et au Cap-Haïtien (Nord), lors de la manifestation, ajoute Desrosiers.

La Pnh a également recensé 12 blessés, dont 5 civils. Parmi les victimes figurent 7 policiers blessés par des jets de pierres.

Trois véhicules de la Pnh ont été endommagés et deux autres ont été incendiées.

35 arrestations ont été effectuées pour des raisons diverses.

Des enquêtes seront conduites pour faire la lumière sur ces cas d’assassinats, annonce le porte-parole de la Pnh.

Le bilan dressé par la police nationale est en-deça de celui dressé par l’opposition. La coalition du secteur démocratique et populaire fait en effet état de 11 morts, 47 blessés et 75 arrestations à la capitale (Port-au-Prince) et dans plusieurs villes de provinces. [mj emb vs apr 19/11/2018 16 :50]