Dépêches

Politique : La Nehro exige une enquête pour déterminer les auteurs des derniers actes d’assassinat en Haïti


lundi 19 novembre 2018

P-au-P, 19 nov. 2018 [AlterPresse] --- Les autorités policières et judiciaires doivent diligenter sans délai une enquête pour déterminer les auteurs des actes d’assassinat et de violence perpétrées contre des citoyennes et citoyens les mardi 13 et dimanche 18 novembre 2018.

Cet appel est lancé aux autorités compétentes par l’Organisation New england human right organization (Nehro), dans une note dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Nehro exige la libération sans condition des personnes arrêtées et détenues arbitrairement, durant la journée de manifestation du 18 novembre, tout en critiquant les actes d’assassinats illégaux contre d’autres.

La Nehro « salue le peuple haïtien pour sa participation massive à travers tout le pays » à la grande mobilisation du 18 novembre 2018 (date de commémoration du 215e anniversaire de la bataille de Vertières) pour exiger que la lumière soit faite sur la dilapidation des fonds PetroCaribe.

Selon les dernières précisions de la Police nationale d’Haïti (Pnh), 9 personnes sont mortes, dont trois, lors de la mobilisation du 18 novembre 2018.

Les organisateurs de la marche contre la corruption ont ceprendant recensé 11 personnes tuées lors de cette mobilisation qui a paralysé les activités au niveau des transports publics et du commerce informel dans le pays.

La Nehro déplore les actes d’assassinat et de violence qui ont été commis dans les quartiers populaires de la Saline (à l’ouest de Port-au-Prince) et des bidonvilles de la région métropolitaine de Port-au-Prince.

15 à 25 personnes sont mortes et 6 femmes sont violées, suite aux violences entre gangs armés, enregistrées, dans la nuit du mardi 13 novembre 2018, dans le quartier périphérique de La Saline, selon un bilan fourni par l’organisme de droits humains "Fondation Je Klere" (Fjkl). [emb vs apr 19/11/2018 13:55]