Dépêches

Haïti-Politique : 6 morts, plusieurs blessés et 23 arrestations, selon un bilan partiel de la police


dimanche 18 novembre 2018

P-au-P, 18 novembre 2018 [AlterPresse] --- 6 morts, 5 blessés et 23 arrestations ont été enregistrés, lors de la journée de mobilisation de ce dimanche 18 novembre 2018, en Haïti, en vue de demander des comptes sur la dilapidation des fonds PetroCaribe.

Cette information a été communiquée dans les médias par Michel-Ange Louis Jeune, porte-parole de la Police nationale d’Haïti (Pnh).

Un jeune homme a trouvé la mort à Petit-Goâve (Ouest), lors de la mobilisation contre la corruption.

La manifestation a été, par moment, très violente aux Cayes (Sud), a dénoncé la Pnh, sur son compte Twitter.

« Les manifestants lancent des jets de pierre et des bouteilles, dressent des barricades de pneus enflammés, afin d’empêcher les policiers de faire leur travail », a-t-elle critiqué.

Les policiers ont dû utiliser la “force professionnelle” pour prendre le contrôle de la situation, s’est-elle vantée.

La journée du 18 novembre 2018 a été doublement marquée par la commémoration du 215e anniversaire de la Bataille de Vertières et la mobilisation populaire autour du dossier PetroCaribe qui exige également le départ exigé du président Jovenel Moïse.

Les transports publics et le commerce informel ont été complètement paralysés.

Des motocyclettes circulaient, arborant des drapeaux de couleur noire et rouge, apparemment en observant la consigne du dirigeant de la plateforme politique Pitit Desalin, Jean-Charles Moïse.

Ce dernier, avec ses partisans, avait hissé un bicolore noir et rouge, le samedi 10 novembre 2018, sur la place de Vertières, au Cap-Haïtien. [mj emb gp apr 18/11/2018 16 :45]