Dépêches

Haïti-Politique/Corruption : La Sofa dénonce une répression du pouvoir visant à empêcher la mobilisation du 18 novembre 2018


vendredi 16 novembre 2018

P-au-P, 16 nov. 2018 [AlterPresse] --- La Solidarite fanm ayisyèn (Sofa) critique des actes de répression du pouvoir en place, qui viseraient à empêcher la poursuite des mobilisations contre la corruption, notamment celle annoncée pour le dimanche 18 novembre 2018.

La mobilisation, prévue à l’occasion de la commémoration du 215e anniversaire de la bataille de Vertières, le dimanche 18 novembre 2018, entend réclamer la reddition de comptes sur le dossier PetroCaribe.

Lors d’une conférence de presse, le vendredi 16 novembre 2018, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse, Sabine Lamour, coordonnatrice de la Sofa, dit appuyer la mobilisation, fixée le 18 novembre 2018 pour demander « où sont passés les fonds PetroCaribe ».

Cette question concerne les femmes à un double niveau, en tant que citoyennes et en tant que femmes, soutient-elle.

Il est légitime pour les femmes de protester, vu l’état critique du système de santé en Haïti, où le taux de mortalité maternelle est plus élevé, justifie-t-elle.

Elle fustige les tactiques dilatoires du pouvoir, qui ferait mieux, dit-elle, de mettre en place un système judiciaire pour un vrai procès et pour le remboursement de ces fonds publics.

Elle insiste sur la nécessité de laisser aux institutions compétentes, comme la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratifs (Csc-ca), le soin de traiter le dossier.

Plusieurs organisations politiques, syndicales et populaires ont invité les citoyennes et citoyens à manifester en masse contre la corruption, le dimanche 18 novembre 2018.

Depuis l’intensification, à la mi-août 2018, du mouvement #PetroCaribeChallenge, les citoyennes et citoyens continuent de demander à l’Etat de traduire en justice les personnes, pointées du doigt dans la mauvaise gestion de plus de trois milliards de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 76.00 gourdes ; 1 euro = 89.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui) des fonds PetroCaribe. [mj emb gp apr 16/11/2018 16:30]