Dépêches

Haïti-Politique : Le remplacement de l’emblème national par un autre, ’’un acte anarchique’’, selon le Rnddh


lundi 12 novembre 2018

P-au-P, 12 nov. 2018 [AlterPresse] --- Le remplacement de l’emblème national par un autre, le 10 novembre 2018, sur la place de Vertières, au Cap-Haïtien (Nord), constitue un acte anarchique, estime le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh).

Dans un communiqué en date du 12 novembre 2018, dont a pris connaissance l’agence d’information en ligne AlterPresse, le Rnddh dit condamner cet acte avec la dernière rigueur.

Il critique le fait que des individus, guidés par le militant politique Jean Charles Moise, se sont arrogé le droit de hisser un drapeau autre que celui de la nation haïtienne.

« Le drapeau, emblème national, constitue l’un des principaux symboles de l’identité de tout peuple. Sa prise ou son remplacement par un autre signifie la capture (réelle ou fictive) de l’identité qu’il représente », argue le Réseau.

Jean Charles Moise, dirigeant du parti politique Pitit Desalin, et ses partisans, ont fait flotter un drapeau noir et rouge, au Cap-Haïtien (Nord), durant une manifestation anti-gouvernementale, le samedi 10 novembre 2018.

Un comportement excessif, selon plusieurs historiens, dont Pierre Buteau, qui rappelle le symbolisme du drapeau noir et rouge, adopté par la féroce dictature des Duvalier.

Le changement du bicolore national risque de détourner les regards des sujets, liés aux droits civils, politiques, économiques et sociaux du peuple haïtien, met en garde le Rnddh, soulignant combien le respect de l’emblème national est indiscutable dans tout Etat démocratique.

’’Si des citoyens se mettent à montrer de l’irrévérence envers leur propre drapeau, de qui peuvent-ils en exiger le respect ?’’, se demande le Rnddh.

Il invite tous les citoyennes et citoyens du pays au respect dû à l’emblème national tel que prôné par la Constitution haïtienne en vigueur.

L’organisme de défense des droits humains leur recommande également ’’d’agir avec calme et sérénité’’ pour faire passer leurs justes revendications. [emb gp apr 12/11/2018 16 :10]