Perspectives

Haïti-Politique : Un procès PetroCaribe pour moraliser la gestion publique, prône le sociologue Antoine Augustin


samedi 20 octobre 2018

P-au-P, 18 oct. 2018 [AlterPresse] --- La tenue d’un procès sur la dilapidation des fonds PetroCaribe serait susceptible de contribuer à une moralisation dans la gestion de la chose publique en Haïti, analyse le sociologue Antoine Augustin.

La mobilisation #PetroCaribeChallenge du mercredi 17 octobre 2018 constitue « un éveil du peuple et un réveil de la jeunesse », dans un contexte marqué par une crise généralisée.

Augustin s’est exprimé ainsi à l’émission TiChèzBa, animée par Gotson Pierre et prévue pour être diffusée les samedi 20 et dimanche 21 octobre 2018 sur la station en ligne AlterRadio (samedi : 7:00 am, 3:00 pm ; dimanche : 7:00 am, 1:00 pm, 5:00 pm).

Une colère nationale s’est manifestée à travers ce mouvement citoyen face à la mauvaise gestion de l’Etat, souligne-t-il.

C’est le début d’une tentative de prise en main de la destinée nationale, qui ne va pas s’arrêter, pense Antoine Augustin.

La conscience civique provoquée par le dossier PetroCaribe « peut déboucher vers une conscience plus politique et un projet plus fondamental », anticipe-t-il.

Cette lutte liée au dossier PetroCaribe revêt une dimension éthique et politique, avec des enjeux sociétaux et stratégiques, relève-t-il.

Le professeur d’Université y voit également un prétexte pour régler d’autres questions liées à la lutte sociale et politique.

La corruption est institutionnalisée dans le pays depuis l’indépendance, à cause d’une éducation néolibérale avec les mêmes schèmes de pensée du temps de la colonisation, fait-il remarquer.

Il indique que l’incompréhension des émeutes des 6 et 7 juillet 2018 contre la tentative d’augmentation des prix des produits pétroliers a contribué à rendre possible la mobilisation massive du 17 octobre.

Les conditions objectives comme la misère, la vie difficile des jeunes, l’inflation (plus de 13%) et la corruption liée notamment au dossier PetroCaribe y ont aussi participé.

Par ailleurs, cette mobilisation constitue également, selon lui, une tentative de récupération populaire du 17 octobre 2018, date mémorielle de l’assassinat de l’empereur Jean Jacques Dessalines, père de la Nation.

Une marée humaine est descendue dans les rues, à Port-au-Prince, Delmas et Pétionville, ainsi que dans diverses villes en province, dans le cadre du mouvement #PetroCaribeChallenge, pour demander des comptes sur l’utilisation des fonds PetroCaribe d’aide vénézuelienne à Haïti.

De hauts fonctionnaires de l’Etat, dont des proches de l’actuel président, ont été indexés dans la dilapidation des 3.8 milliards de dollars américains du programme PetroCaribe (Ndlr : US $ 1.00 = 72.00 gourdes ; 1 euro = 88.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui). [emb apr 19/10/2018 18 :30]