Dépêches

Haïti-Séisme : L’Iteca alerte sur le risque d’une crise humanitaire à Gros-Morne


vendredi 19 octobre 2018

P-au-P, 18 oct. 2018 [AlterPresse] --- L’Institut haïtien de technologie et d’animation (Iteca) tire la sonnette d’alarme sur la crise humanitaire qui risque de s’installer sur l’ensemble de la commune de Gros-Morne (Artibonite, Nord), suite notamment au séisme du samedi 6 octobre 2018, ayant secoué le grand Nord d’Haïti.

Cette crise pourrait surgir dans le contexte post-sécheresse et inondation ainsi que post-séisme du 6 octobre 2018, avertit-il, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Il appelle à « une action d’urgence coordonnée et efficace » en faveur de Gros-Morne, en termes de construction d’abris provisoires, d’assistance médicale, d’eau potable et assainissement, et d’accompagnement psycho-social.

Déjà dans la plus extrême précarité, les paysannes et paysans, vivant dans les mornes, en seront les principales victimes. Les femmes et les jeunes ainsi que les enfants en subiront également les effets les plus dommageables, prévient-il.

L’Iteca appelle à une véritable mobilisation des actrices et acteurs, pour une évaluation globale des dommages au niveau des 8 sections communales de Gros-Morne.

’’Les paysannes et paysans ne doivent plus être à la fois les principales victimes de l’injustice sociale et les laissés pour compte des dégâts, liés aux catastrophes naturelles ou environnementales, qui en découlent largement’’, critique-t-il.

Il insiste pour que l’État central développe, de manière concrète, des mécanismes, qui renforcent les comités locaux de protection civile, tels que définis dans le Système national de gestion des risques et des désastres (Sngrd).

Le bilan du récent tremblement de terre, de magnitude 5.9 sur l’échelle de Richter, la samedi 6 octobre 2018, en Haïti, fait état de 17 morts et plus de 400 blessés.

La commune de Gros-Morne a enregistré 7 décès, 118 blessés, 510 maisons détruites et 1,660 maisons endommagées. [mff emb gp apr 18/10/2018 16:15]