Documents

Haïti-Éducation : Les soeurs de Sainte-Croix dénoncent la demolition de deux de leurs institutions éducatives au Cap-Haïtien


jeudi 11 octobre 2018

Déclaration des soeurs de la congrégation de Sainte-Croix devant des travaux de démolition entrepris à leur collège au Cap-Haïtien

Document soumis à AlterPresse le 10 octobre 2018

Nous, les Soeurs de Sainte-Croix d’Haïti, congrégation religieuse internationale fondée au Canada et insérée en Haïti depuis plus de 65 ans, sommes à la fois attristées, indignées et profondément préoccupées par la situation de notre pays et par l’arbitraire qui y prévaut.

Dans un pays où il manque d’écoles, de collèges, de centres universitaires et professionnels, comment peut-on sous la gouverne d’un délégué départemental, représentant du président de notre pays, assister impuissantes, à des travaux de démolition de deux institutions éducatives dans la ville du Cap-Haïtien, le Centre Professionnel Saint-Esprit dirigé par l’Église Anglicane et notre campus éducatif Regina Assumpta qui regroupe un Jardin d’Enfants, une école primaire, le Collège Regina Assumpta et la Faculté des Sciences de l’Éducation Regina Assumpta (la FÉRA) et ce, au lendemain même du commencement de l’année académique 2018-2019 ?

Nous sommes attristées de voir le peu d’importance accordée par nos gouvernants à l’éducation d’une population dont le taux d’analphabétisme demeure encore le plus élevé de la région (entre 62.1% et 54.8% suivant les sources) ; où 38% de jeunes de 17 à 18 ans n’ont jamais été à l’école ; où des jeunes désespérés de l’avenir risquent de partir vers l’inconnu de pays des fois peu hospitaliers, pour se donner au moins une petite chance ; un pays où les parents se sacrifient pour assurer un avenir à leur progéniture sans pouvoir le leur garantir… Pourquoi s’attaquer à des centres éducatifs qui essaient d’offrir plus de possibilités aux familles plutôt que de s’attaquer aux immondices qui pullulent ici et là, empestent l’environnement et obstruent tous les égouts de la ville ?

Lire le document complet :