Espace Femmes

Haïti-Politique : Les violences physiques contre la mairesse principale de Tabarre, une atteinte grave à sa dignité, selon l’Opc


jeudi 4 octobre 2018

P-au-P, 04 oct. 2018 [AlterPresse] --- Les actes de violences physiques, perpétrées contre la mairesse principale de la commune de Croix-des-Bouquets (périphérie nord-est de la capitale), Nice Simon, constituent une atteinte grave, non seulement à son intégrité physique, mais à sa dignité.

C’est en ces termes qu’a réagi l’Office de protection de la citoyenne et du citoyen (Opc), dans une note de presse, dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

L’Opc condamne les actes de violences, dont a été victime la mairesse principale de Tabarre, par son concubin, dans la nuit du lundi 1er au mardi 2 octobre 2018, suite à une altercation.

En conférence de presse, le mercredi 3 octobre 2018, la mairesse Nice Simon a confirmé les images, circulant sur les réseaux sociaux, qui ont montré des traces de sévices corporels sur son corps.

Face à cet acte, commis sur une femme mairesse, jouissant d’une certaine notoriété, l’Opc profite pour attirer l’attention sur le sort, qui sera réservé à des milliers de femmes sans nom, issues des couches défavorisées vivant en milieu urbain et rural, face à des hommes sans foi ni loi.

L’Opc appelle les autorités à tout mettre en oeuvre, afin que les dossiers de toutes les femmes et filles, victimes de violences conjugales ou de viols, soient traités avec rigueur et célérité, dans la perspective de la lutte contre l’impunité.

Les auteurs des actes de violences envers les femmes en général, sans considération de rang et de classe des victimes, doivent répondre de leurs forfaits, conformément à la loi, recommande l’Opc. [emb vs apr 04/10/2018 11:05]