Développement durable

Droits humains : Appel à la construction de logements sociaux décents au profit des familles vulnérables en Haïti


mardi 2 octobre 2018

P-au-P, 02 oct. 2018 [AlterPresse]--- Le Collectif Défenseurs Plus plaide en faveur de la construction de logements sociaux décents, au profit des familles défavorisées en Haïti, à l’occasion de la journée mondiale de l’habitat, le 1er octobre 2018.

Cette démarche devrait aider à soulager la crise de l’habitat et du logement dans le pays, surtout pour les classes défavorisées qui n’ont pas la possibilité de payer un loyer convenable, estime le Collectif Défenseurs Plus, dans une note transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Tout en déplorant l’absence d’une politique de logement dans les priorités gouvernementales, l’organisme de défense de droits humains appelle la population haïtienne à se mobiliser pour revendiquer son droit au logement décent, qui reste et demeure dans l’impasse.

« L’Etat reconnait le droit de (toute citoyenne) et de tout citoyen à un logement décent, à l’éducation, à l’alimentation et à la sécurité sociale », stipule l’article 22 de la Constitution de 1987.

Le Collectif Défenseurs Plus réclame également la mise en place d’institutions, capables d’offrir les services de base au peuple haïtien, tels que la distribution d’eau potable, l’électricité et la gestion des déchets, qui constituent de véritables défis.

Par ailleurs, l’organisme de défense de droits humains en profite pour dénoncer la décision « arbitraire et illégale », des autorités judiciaires et policières, de démolir, le mardi 3 juillet 2018, les maisons de plusieurs familles à Pèlerin 5 (à l’est de la capitale).

Ces maisons représenteraient une menace pour la sécurité de la famille présidentielle, avaient argué les autorités.

A l’occasion de la journée mondiale de l’habitat, le 1er octobre, un sit-in a été organisé, justement le lundi 1er octobre 2018, à Pèlerin 5, à proximité de la résidence du président haïtien, Jovenel Moïse, en vue de réclamer justice et réparation pour les familles, dont les maisons ont été détruites au cours de la nuit du mardi 3 juillet 2018. [emb rc apr 02/10/2018 12:20]