Développement durable

Haïti-Politique : Clôture d’un atelier d’évaluation des résultats du recensement pilote de la population haïtienne


samedi 22 septembre 2018

P-au-P, 21 sept. 2018 [AlterPresse] --- L’Institut haïtien de statistique et d’informatique (Ihsi) a clôturé, le jeudi 20 septembre 2018, à Pétionville (est de la capitale), un atelier d’évaluation des résultats d’un recensement pilote de la population haïtienne, apprend l’agence en ligne AlterPresse.

Ce recensement pilote s’est déroulée, entre juillet et août 2018, dans quatre départements du pays : l’Ouest, le Nord-Ouest, la Grande Anse (Sud-Ouest) et l’Artibonite (Nord).

Ce dénombrement constitue l’une des phases préparatoires clés dans le cadre du Ve Recensement général de la population et de l’habitat (Rgph), programmé pour la fin du premier trimestre de 2019.

L´utilisation d´une tablette électronique, avec Gps (Système mondial de positionnement) intégré pour la collecte des informations sur le terrain, figure parmi les innovations, qui ont été introduites dans ce recensement pilote sur 120 zones (des départements ciblés), appelées statistiquement sections d’énumération (Sde).

Cette première opération a mobilisé sur le terrain 120 agents et agentes dont 20% de femmes, 12 superviseurs, 4 responsables départementaux et assistants et 8 responsables communaux.

Le recensement pilote vise à permettre de mieux aborder le terrain et prendre connaissance des problèmes existants et des failles, afin d’apporter des corrections nécessaires pour pouvoir réaliser, dans les meilleurs conditions, le Ve recensement général de la population et de l’habitat.

C’est ce qu’a souligné le directeur du bureau du recensement à l’Institut haïtien de statistique et d’informatique (Ihsi), Daniel Milbin, lors de la clôture de l’atelier.

L’insécurité, un obstacle

L’insécurité, qui perdure dans certaines zones, particulièrement à Martissant (sud-est de la capitale), a représenté, dit-il, un problème aigu pour la réalisation du recensement pilote.

De ce fait, divers stratégies ont été considérées, en ce qui concerne la manière de mener les investigations dans les zones réputées pour les actes de banditisme.

« Des pourparlers ont été entamés et maintenus avec des notables, des responsables d’organisations et des autorités locales dans des zones de non droit qui regorgent de bandits armés, pour pouvoir aboutir à des résultats », fait-il savoir.

Malgré tout, des stratégies de rapprochement adoptées n’ont pas porté fruit dans certaines zones, se désole Daniel Milbin.

Le Ve Recensement général de la population et de l’habitat est conduit par l’Ihsi, avec l’appui technique du Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa) ainsi que le soutien financier de la Banque mondiale, la Banque interaméricaine de développement et de la coopération canadienne.

Selon le budget prévisionnel, le coût total du projet s’élève à 29,8 millions de dollars américains (équivalent à 1,788 milliard de gourdes).

En 2015, la population haïtienne a été estimée à 10 millions 911 mille 819 habitants, suivant des données disponibles sur le site de l’Ihsi.

Le pays a été durement affecté par des événements majeurs, notamment le tremblement de terre du mardi 12 janvier 2010 qui a fait environ 300 mille morts.

Haïti comptait 8 millions 373 mille 750 habitantes et habitants au quatrième recensement général de la population et de l´habitat, effectué, en janvier 2003, suivant les normes internationales en vigueur. [mj emb apr 21/19/2018 11:12]