Développement durable

Santé : L’Ofatma souligne la nécessité de diminuer les cas de diabète en Haïti


mardi 11 septembre 2018

P-au-P, 11 sept. 2018 [AlterPresse] --- L’Office d’assurance accidents du travail, maladie et maternité (Ofatma) appelle à des actions pour diminuer les cas de diabète en Haïti, qui entraînent souvent des complications au niveau de la fonction rénale.

Le directeur général de l’Ofatma, le Dr. Agabus Joseph, encourage les autorités à mener des campagnes de sensibilisation auprès de la population autour du mode de nutrition, lors d’une conférence de presse, le lundi 10 septembre 2018, à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Dr. Joseph en a profité pour présenter un bilan, plutôt positif, du fonctionnement des unités de dialyse à travers le pays.

Au total, l’Ofatma a offert 3,542 séances de dialyse pour 136 patientes et patients.

Dans le département de l’Ouest, 2,748 séances ont été réalisées pour 90 patientes et patients.

Joseph a annoncé la construction d’un hôpital dans le Nord-Ouest, évalué à environ 8 millions de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 71.00 gourdes ; 1 euro = 87.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui), avec l’appui de la coopération taiwanaise.

L’Ofatma voudrait renforcer le système de soins de santé, en vue de mieux accompagner la population, assure-t-il.

Créé depuis le 28 août 1967 par la loi organique du Ministère affaires sociales et du travail (Mast), l’Ofatma dispose de trois unités de dialyse spécialisées, situées à Port-au-Prince (Ouest), aux Cayes (Sud) et au Cap-Haïtien (Nord).

Au début du mois de septembre 2018, le centre de dialyse de l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti (Hueh) a été fermé, faute de matériels », a fait savoir le directeur de ce centre, Dr Audie Métayer.

L’Hueh serait le seul hôpital universitaire à offrir, à faible coût, des séances de dialyse. [mj emb gp apr 11/09/2018 10:10]