Perspectives

Ligue des nations de la Concacaf

Football senior masculin : Haïti s’impose d’entrée, ce 10 septembre 2018, 13-0 contre St. Maarten


mardi 11 septembre 2018

Actualisé le mardi 11 septembre 2018

Par Ronald Colbert

P-au-P, 10 sept. 2018 [AlterPresse] --- Le public d’Haïti espérait une large victoire de la sélection nationale senior masculine de football, pour sa première sortie dans le cadre de la Ligue des nations de la Confédération de football (des pays) d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf).

Les attentes ont été comblées ce lundi 10 septembre 2018, au Stade Sylvio Cator à Port-au-Prince, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Les joueurs haïtiens ont étrillé leurs homologues de Sint Maarten (partie néerlandaise de cet archipel dans les Caraïbes) 13 buts à zéro (mi-temps 5-0).

Mais, avant le match, le corps arbitral et les footballeurs des deux équipes, dont ceux d’Haïti qui portaient un brassard noir, ont marqué un temps de silence au milieu du terrain, face au public… une minute de recueillement à la mémoire de l’ancien footballeur international Rosemond Pierre, tué violemment dans la matinée du lundi 10 septembre 2018.

Entraîneur, depuis mars 2018, du club de première division Real Hope du Cap-Haïtien (deuxième ville en importance d’Haïti, à 248 km au nord de la capitale) et ancien footballeur du club Aigle Noir du Bel Air de Port-au-Prince, Rosemond Pierre a trouvé la mort, dans des conditions troublantes, à Luly, localité de l’Arcahaie (à une trentaine de km au nord de la capitale). La route nationale No. 1 était barricadée, pour des raisons non encore déterminées, à Luly.

L’entraîneurde football Rosemond Pierre, plus connu sous le nom de Ti Wozmon, était en route, du Cap-Haïtien en direction de Port-au-Prince, pour venir assister à la rencontre Haïti vs St. Maarten au Stade Sylvio Cator. La veille, le dimanche 9 septembre 2018, il avait dirigé son équipe Real Hope, qui a défait Cosmopolite de Delmas sur le score sans appel de 6 buts à 1.

Après ce moment de recueillement, le match Haïti vs St. Maarten a pu commencer.

Dès l’entame de la partie, l’équipe senior masculine de football d’Haïti a pris totalement le contrôle du jeu, ne laissant aucune chance à l’équipe adverse.

Il aura fallu attendre la 11e minute de jeu pour voir l’avant haïtien Frantzdy Pierrot (qui évolue en Belgique) inscrire le premier but de la partie. Un but libérateur, annonciateur d’une avalanche de buts, tant les acteurs haïtiens paraissaient légèrement crispés dans les premières minutes d’observation.

Les occasions s’enchaînent, avec des ratés de l’attaque haïtienne. Mais, les buts allaient venir.

5 buts de Duckens Nazon (19e, 35e, 42e, 61e et 64e mn), 2 de Frantzdy Pierrot (11e et 72e), 1 but contre son camp (26e mn) du défenseur Diaro Forsythe de San Marteen, puis des buts successifs du milieu Hérold Junior Charles (47e mn), du défenseur Arcus Carlens (59e), de l’attaquant Derrick Etienne (71e), des milieux Soni Mustivar (86e) et Jeff Louis (88e).

L’équipe senior masculine de football de St. Maarten n’a pas existé durant la partie. Elle n’a jamais inquiété la défense haïtienne, dont le gardien et capitaine Johny Placide.

Placide a passé une soirée tranquille. Les défenseurs haïtiens se sont contentés, en maintes occasions, de lui laisser la balle ou de lui renvoyer la balle, pour que Placide participe à la large victoire.

Vu la faible opposition des footballeurs de St. Maarten, il faudra attendre les prochains matches des joueurs d’Haïti, pour se faire une idée réelle de l’équipe nationale.

Pour cette première sortie de la sélection nationale masculine senior de football, l’entraîneur français d’Haïti, Marc Collat, a opté pour un schéma 3-5-2 [1], différent des alignements habituels précédents des équipes haïtiennes de football.

Aux journalistes, Collat a expliqué vouloir s’adapter avec la valeur des joueurs, dont il dispose. Ainsi, a-t-il fait évoluer le footballeur expatrié Wilde-Donald Guerrier (joueur du club Qarabag Agdam, en Azerbaïdjan, depuis le 5 juillet 2017) en position de demi-latéral gauche et Carlens Arcus (joueur de l’Association de la jeunesse auxerroise / Aj Auxerre, France) en position de demi-latéral droit.

Durant la partie de lundi soir 10 septembre 2018, la sélection nationale d’Haïti a beaucoup tenté par les ailes (avec Arcus et Guerrier). Pour les prochaines sorties, les centres doivent être mieux travaillés, afin de réussir les occasions de buts.

Marc Collat a aussi révélé disposer d’un groupe de 21 joueurs très compétitifs, avec une grande concurrence. Chacun des 21 joueurs pouvait prétendre être aligné d’entrée, tant leur niveau semble satisfaire le sélectionneur français d’Haïti.

Il faudra, donc, revoir les attitudes des footballeurs haïtiens face à une équipe de plus forte opposition, qui leur poserait plus de questions et de difficultés.

Prochains rendez-vous de la sélection nationale masculine senior de football : le samedi 13 octobre 2018, en déplacement à Sainte Lucie, puis, le samedi 17 novembre 2018, toujours en déplacement contre le Nicaragua (sur un terrain à désigner, en raison des troubles politiques depuis avril 2018 dans ce pays d’Amérique centrale) et le dimanche 24 mars 2019 à Port-au-Prince contre Cuba. [rc apr 10/09/2018 20:30]

[1Voici la composition des deux équipes, pour cette confrontation du lundi 10 septembre 2018, au Stade Sylvio Cator à Port-au-Prince :
Haïti / Buts : Johny Placide No. 1 (capitaine) - Défenseurs : Ricardo Adé No. 4, Mechak Jérôme No. 3, Jems Geffrard No. 6 – Milieux : Carlens Arcus No. 5, Soni Mustivar No. 17, Hérold Junior Charles No. 18 (remplacé à la 69e mn par Jeff Louis No. 10), Bryan Alcéus No. 21 (remplacé par Zachary Hérivaux No. 8), Wilde-Donald Guerrier No. 7 – Attaquants : Frantzdy Pierrot No. 20, Duckens Nazon No. 9 (remplacé à la 69e mn par Derrick Etienne No. 11) – Entraîneur : Marc Collat.

Sint Maarten / Buts : Jean Philip Sylveste No. 1 (remplacé à la 73e mn par Jariel Pierre Gabriel No. 22) – Défenseurs : Jovany Anthony No. 3 (capitaine), Diaro Forsythe No. 4, Ryan Hok A Hin No. 5 (remplacé à la 39e mn par Daniel Lange No. 15), Raymond Wolff No. 6 – Milieux : Rick De Punder No. 7 (sanctionné d’un carton jaune à la 39e mn de jeu), Brandon Potmis No. 8, Jean Jacques Craane No. 10, Stan-Lel Stephen Ferdinand No. 14 (remplacé à la 46e par Jaine Lindo No. 12 – Attaquants : Remslei Boelijn No. 11, Edermar La Cruz No. 9 – Entraîneur : Elvis Albertus.