Dépêches

Haïti-Santé : Poursuite de la grève à l’Hôpital universitaire de la Paix


samedi 8 septembre 2018

P-au-P, 6 sept. 2018 [AlterPresse] --- Le Syndicat des employés de l’Hôpital universitaire de la Paix annonce la poursuite de la grève, entamée dans cet établissement sanitaire à Port-au-Prince depuis bientôt une semaine.

Par cette grève, les employés entendent dénoncer la gabegie administrative qui prévaudrait au sein de l’institution.

La corruption qui émergerait au sein de l’Hôpital universitaire La Paix empêcherait son fonctionnement, déplore Patrick Destiné, président du syndicat, dans une entrevue accordée à l’agence en ligne AlterPresse, le jeudi 6 septembre 2018.

Il critique la disparition de matériels et d’équipements au centre hospitalier.

« Récemment, entre 12 et 15 incubateurs ont disparu. Tandis qu’auparavant, des milliers de dollars ont disparu sans compter deux réfrigérateurs servant de conserve pour les médicaments », dénonce-t-il.

Les dirigeants de l’hôpital sont responsables de cette dérive, seul leur départ peut aboutir à la levée de la grève, affirme-t-il.

Rosalina Assad et Georges Guillaume, respectivement directrice et administrateur de l’Hôpital universitaire La Paix, doivent partir pour favoriser la levée de la grève, insiste Lévy Milot Félix, président des syndicats des employés des hôpitaux publics.

Il fustige l’attitude de la directrice de l’Hôpital qui est restée indifférente face aux nombreuses pertes enregistrées dans ladite institution sanitaire.

« L’Etat doit sanctionner les coupables et c’est pourquoi nous allons faire venir un juge de paix pour effectuer un constat et ensuite déposer le dossier devant le commissaire du gouvernement », exige-t-il. [rsc emb apr 07/09/2018 09 :50]