Dépêches

Haïti-Corruption : Les propriétaires des hôtels Marriott et El Rancho dénoncent des allégations mensongères de Martelly sur le dossier PetroCaribe


mercredi 5 septembre 2018

P-au-P, 5 sept. 2018 [AlterPresse] --- Les propriétaires des hôtels Marriott et El Rancho démentent les allégations de l’ancien président Michel Joseph Martelly faisant accroire que les fonds du programme PetroCaribe sont investis dans leurs entreprises multinationales.

L’implantation de l’hôtel Marriott en Haïti est le résultat d’un financement conjoint de la Société financière internationale (Ifc), organisme membre du Groupe de la Banque Mondiale et de la FMO, Banque de développement Néerlandaise, en collaboration avec Turgeau Holdings LTD, filiale de Digicel Group.

C’est ce qu’a fait savoir la Turgeau Developments S.A, propriétaire de l’immeuble opérant sous le label de l’hôtel Marriott, dans un communiqué daté du 4 septembre 2018 et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Contrairement aux rumeurs circulant sur les réseaux sociaux, ’’la famille Martelly ne fait partie ni directement, ni indirectement, de l’actionnariat de Turgeau Developments S.A’’, tente-t-elle de rassurer.

La construction de cet hôtel de standard international a mobilisé, selon elle, les capitaux exclusifs des investisseurs cités qui ont eu foi dans le relèvement économique d’Haïti.

La Turgeau Developments S.A se dit prête à poursuivre en justice toutes celles et tous ceux qui relaient de fausses informations pour ternir son image.

« L’argent de PetroCaribe que j’ai volé, je l’ai investi dans Best Western, Marriott, NH El Rancho… », avait lâché l’ancien président Michel Martelly, lors d’un spectacle à Port-au-Prince.

"De telles déclarations sont empreintes de légèreté et d’irresponsabilité de la part d’un ancien chef de l’État qui se doit, en toutes circonstances, de se comporter en citoyen modèle", critique la Société immobilière et financière (Sif), propriétaire de l’hôtel NH El Rancho.

L’hôtel n’a reçu le moindre centime de financement issu des fonds PetroCaribe. Aucun membre de la famille Martelly ne détient des actions de la Sif, souligne-t-elle.

Ce démenti des propos de l’ancien chef de l’Etat intervient dans un contexte où un mouvement citoyen demande de faire la lumière sur le dossier PetroCaribe dans lequel sont indexés plusieurs anciens hauts fonctionnaires du pays.

Cette mobilisation citoyenne déclenchée sur les réseaux sociaux poursuit son cours dans les rues de plusieurs villes du pays et dans la diaspora haïtienne. [mj emb vs apr 5/09/2018 16 :30]