Dépêches

Haïti-Politique : La Nehro demande au Black Caucus de porter le dossier PetroCaribe par-devant la justice américaine


jeudi 30 août 2018

P-au-P, 29 août 2018 [AlterPresse] --- La New england human rights organization (Nehro) demande au Black Caucus, composé d’élus afro-américains au congrès des États-Unis, de porter le dossier de dilapidation des fonds PetroCaribe par devant les autorités judiciaires américaines.

Cette démarche permettrait de vérifier si ces fonds dilapidés en Haïti ont transité ou fait l’objet de transaction à des fins de blanchiment aux États-Unis, précise la Nehro dans une lettre, en date du 27 août 2018, dont une copie a été transmise à l’agence en ligne AlterPresse.

Dans la correspondance adressée au député Cedric Richmond, président du Black Caucus, la Nehro indique que « la justice et le parlement de la République d’Haïti ont été saisis aux fins d’enquêter sur la dilapidation, entre 2006 et 2017, de 3,8 milliards de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 71.00 gourdes ; 1 euro =86.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui), destinés au développement d’Haïti ».

Des poursuites judiciaires devraient être engagées, dit-elle, contre des anciens premiers ministres, ministres, hauts fonctionnaires et firmes haïtiennes, dominicaines et américaines pour la dilapidation des biens de l’Etat, suivant un rapport de la Commission éthique et anti-corruption du sénat.

Elle estime que ces faits de corruption et de blanchiment en question constituent des infractions transnationales, qui peuvent impliquer plusieurs pays et plusieurs systèmes judiciaires.

Les mouvements de capitaux en vue de blanchir ces fonds « pourraient avoir touché le système financier américain », pense-t-elle.

En effet, les personnes et les firmes épinglées par le rapport du sénat haïtien ont de très grands liens avec les Etats-Unis, notamment elles ont (supposément) la nationalité américaine, des comptes bancaires ou leur résidence aux États-Unis, fait-elle remarquer.

Depuis quelques jours, le mouvement citoyen, issu du hashtag #PetroCaribeChallenge, lancé, le 14 août 2018, sur les réseaux sociaux, s’est intensifié à travers les rues, en Haïti et dans la diaspora haïtienne, suite à la réalisation d’expositions et de sit-in pour demander des comptes sur ce dossier. [emb gp apr 29/08/2018 14:50]