Dépêches

Haïti-Rép. Dom. : Le Rfjs exige justice et réparation pour les Haïtiens victimes, suite aux incidents du 18 août


mardi 21 août 2018

P-au-P, 20 août 2018 [AlterPresse] --- Le Réseau frontalier Jeannot Succès (Rfjs) réclame des autorités dominicaines justice et réparation en faveur des Haïtiens victimes, suite à une incursion de militaires dominicains en territoire haïtien, ayant fait six blessés à Belladère (Plateau central, est), le samedi 18 août 2018.

Tout en condamnant ces actes répréhensibles, il exhorte les autorités binationales à prendre leur responsabilité dans ce dossier, dans une note en date du 19 août et dont a pris connaissance l’agence en ligne AlterPresse.

Il souhaite également l’ouverture d’une enquête de la part des autorités dominicaines, afin d’identifier les auteurs de ces forfaits qui avaient failli coûter la vie à six personnes.

6 Haïtiens blessés par balles lors de ces incidents ont été transférés à l’hôpital de Mirebalais pour recevoir les soins que nécessitent leurs cas.

Il s’agit de Sadrack Chauvet, Josué Gradin, Pierre Chrilex, Gracius Véniel, Jackson Pierre et Dukens Cameau.

Le Réseau invite les autorités haïtiennes à dialoguer avec leurs homologues dominicains afin de rétablir la sécurité et le calme à la frontière Belladère/Comendador afin que tout le monde puisse vaquer à ses activités.

La situation reste, jusqu’à présent, tendue à Belladère, informe, à la mi-journée du 20 aout, l’officier de communication du Rfjs, Léo D. Pizo Bien-Aimé.

Bien-Aimé fait état de barricades érigées au niveau de plusieurs points de la frontière par des protestataires qui continuent de réclamer justice et réparation pour les personnes blessées.

« La frontière est paralysée. Le marché de Carizal n’a pas fonctionné lundi, fait savoir Bien-Aimé, signalant un renforcement, par les autorités dominicaines, du dispositif de sécurité sur la frontière.

Le premier ministre démissionnaire Jack Guy Lafontant, accompagné des membres du gouvernement et des autorités locales se sont rendus, le dimanche 19 août, à Belladère, pour s’enquérir de la situation et discuter du même coup du problème frontalier.

Le Ministère des affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur dominicain pour partager des informations et fixer la position du gouvernement haïtien, a indiqué Lafontant, qui a lancé un appel au calme, à cette occasion. [fb emb gp apr 21/08/2018 13:00]