Dépêches

Haïti-Politique : Jovenel Moïse appelle la justice à sanctionner les dilapidateurs des fonds PetroCaribe


mercredi 8 août 2018

P-au-P, 08 août 2018 [AlterPresse] --- Le président de la république, Jovenel Moïse, demande à la justice d’identifier les principales personnalités impliquées dans la dilapidation des fonds PetroCaribe, afin de les punir conformément à la loi.

Le chef de l’Etat a exprimé ce souhait, lors de la présentation officielle du premier ministre nommé, Jean Henry Céant, le mardi 7 août 2018, au palais national.

Il a exhorté la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (Csc/ca) à remplir sa tâche dans ce dossier de gaspillage des 3,8 milliards de dollars américains (Ndlr : US $ 1.00 = 70.00 gourdes ; 1 euro = 85.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60 gourde aujourd’hui) des fonds PetroCaribe.

Des sénateurs du Parti haïtien tèt kale (Phtk) au pouvoir et leurs alliés ont résolu de transférer le rapport à la Cour des comptes et du contentieux administratif (Csc/Ca) pour être "approfondi", après une séance discrète tenue dans la soirée du jeudi 1er février 2018.

Des dizaines de plaintes ont été déposées, depuis janvier 2018, contre les personnes épinglées dans le dossier PetroCaribe.

Jovenel Moïse avait ouvertement assimilé à une forme de persécution politique le rapport de la Commission sénatoriale spéciale, chargée d’approfondir l’enquête sur la dilapidation des fonds PetroCaribe.

Certaines personnalités dans l’entourage de Moïse, dont son chef de cabinet, Wilson Laleau, ont été indexées dans ce rapport.

La cheffe de la Mission des Nations unies pour l’appui à la justice en Haïti (Minujusth), l’Américaine Susan D. Page, avait suscité la colère de Jovenel Moïse et avait été rappelée pour avoir salué des avancées apparentes dans le dossier de justice concernant PetroCaribe.

Page avait seulement applaudi, le 25 février 2018, la nomination de juges pour instruire l’affaire de dilapidation des fonds PetroCaribe. [wdb emb gp apr 08/08/2018 12:25]