Perspectives

Haïti-Politique : Poursuite des tractations pour la formation du futur gouvernement

Profil du premier ministre désigné Jean Henry Céant
lundi 6 août 2018

P-au-P, 6 août 2018 [AlterPresse] --- Après le choix du notaire Jean Henry Céant comme nouveau premier ministre, les tractations sont en cours pour la formation du cabinet ministériel.

Le nouveau premier ministre, qui sera officiellement présenté au palais présidentiel le mardi 7 août 2018, devra bientôt être accueilli au parlement pour la ratification ou non de sa politique générale et de son gouvernement.

Aucune information n’est encore disponible sur les dispositions prises à cet effet au niveau des deux chambres, où, dans un premier temps, les dossiers personnels du nouveau premier ministre devront être étudiés en regard des critères fixés par la constitution.

Il serait peu probable qu’un rendez-vous soit obtenu cette semaine à la chambre des députés, a estimé une source contactée par AlterPresse.

Jean Henry Céant a été désigné par le chef de l’Etat comme premier ministre, après deux jours de consultations avec les présidents du sénat, Joseph Lambert et de la chambre des députés, Gary Bodeau.

Le premier ministre Jack Guy Lafontant a été contraint de remettre sa démission, après les dernières émeutes enregistrées, suite à une tentative d’augmentation des prix des produits pétroliers, en dépit du retrait de la mesure.

Deux fois candidat malheureux à la présidence

Marié à Chantal Volcy et père de 4 enfants, Jean Henry Céant, âgé de 61 ans, a été deux fois candidat malheureux à la présidence haïtienne (2010, 2015).

Dirigeant de l’organisation politique “Renmen Ayiti” qu’il a créé en 2009, et ancien secrétaire exécutif de l’Association des notaires, ce notaire public très connu possède une formation en comptabilité et statistique, entre autres.

Professeur, pédagogue, Céant fut chef comptable de plusieurs entreprises privées dans le passé ainsi qu’ancien animateur d’une émission télévisuelle sur le droit.

Il était proche de l’ancien président Jean Bertrand Aristide du parti politique “Famille Lavalas” (“Fanmi Lavalas en créole”) avec lequel il s’est brouillé.

Il était également très engagé comme notaire dans le cadre du projet de reconstruction du centre-ville de Port-au-Prince, dévasté par le puissant séisme du 12 janvier 2010, un dossier non conclu et qui lui est resté une épine aux pieds.

Ses détracteurs, notamment Fanmi Lavalas, le parti d’Aristide, l’accusent à tort ou à raison, d’avoir été l’un des instigateurs de la destruction de maisons au centre-ville, dans le cadre d’un projet de reconstruction qui n’a jamais vu le jour.

Né le 27 septembre 1956 à Goureau, commune de la Croix-des-Missions, Céant a eu sa licence en droit en 1984, à la Faculté de droit et des sciences économiques de l’Université d’Etat d’Haïti (Ueh).

En 1997, il a suivi des cours spécialisés en droit notarial en Espagne à l’Université dénommée « Universidad Pontificia Comillas » et à partir de 2001 à l’ « Université du Notariat » organisée annuellement par l’union internationale du notariat et le Conseil supérieur du notariat français.

Professeur de droit notarial à l’Université, il a aussi animé des séminaires et conférences au profit des étudiants, des jeunes et des cadres de l’administration privée et publique sur des thématiques diverses touchant le notariat.

Trésorier de la commission Amérique du Nord, Amérique Centrale et Caraïbe de l’union internationale du notariat latin, de 1993 à 2003, il en devient, en 2000, le vice-président.

Jean Henry Céant est l’auteur de plusieurs ouvrages comme Vade-Mecum du notaire et de ses clients (2005), Vade-Mecum de l’agent de la fonction publique et de l’administré (Tome I, Tome II, Volume I et II, 2006-2008), 20 ans de législation haïtienne (2009), entre autres. [emb gp apr 06/08/2018 12 :00]