A travers Haiti

Haïti-Insécurité : Deux morts, dont un militant du Phtk, et un blessé à l’Arcahaie

Le Phtk exige l’ouverture d’une enquête
mardi 31 juillet 2018

Arcahaie (Haïti), 31 juil. 2018 [AlterPresse] --- Deux personnes sont mortes par balles, dont un militant du Parti haïtien tèt kale (Phtk) et une autre a été blessée, lors d’actes de banditisme dans la commune de l’Arcahaie, dans la matinée du lundi 30 juillet 2018.

Trois individus armés ont criblé de balles, dans l’enceinte de l’office de l’état civil de la commune, un militant du Phtk, Pierre Todly Raymond, plus connu sous le sobriquet de Bawon, indique à AlterPresse la mairesse principale de ladite commune, Rosemila Petit-Frère.

Un collègue de bureau du militant a été tué, alors qu’un autre citoyen a été mortellement blessé par balles.

Des échanges de tirs ont eu lieu entre les hommes armés et des agents de la Police nationale d’Haïti (Pnh), qui ont eu le temps de procéder à l’arrestation de l’un d’entre eux, fait savoir la mairesse principale de l’Arcahaie.

Elle en a profité pour saluer les efforts, accomplis par l’institution policière, pour freiner l’insécurité dans la cité du drapeau, Arcahaie.

Dans une note de presse, en date du 30 juillet 2018, la direction du Phtk condamne vigoureusement le décès par balles "d’un de ses membres influents’’ à l’Arcahaie.

« Cet acte odieux traduit le degré d’intolérance de certains », déplore le Phtk, tout en présentant ses sympathies aux familles des victimes.

Le Phtk appelle les autorités judiciaires à ouvrir, sans délai, une enquête, afin d’identifier les auteurs et co-auteurs de ce double meurtre et de les transférer par devant leur juge naturel. [wdb emb gp apr 31/07/2018 12:00]