Dépêches

Haïti-Troubles : Le chef de l’État confirme le retrait de la décision d’augmenter les prix du carburant


dimanche 8 juillet 2018

P-au-P., 07 juil. 2018 [AlterPresse] --- Le président Jovenel Moise confirme le retrait de la mesure d’augmentation des prix du carburant à la pompe et invite la population à rentrer chez elle.

« Vous avez parlé, votre président vous a entendu », a affirmé le président.

« Le président a reçu votre message et va corriger ce qui doit être corrigé ».

Le chef de l’État a estimé que « la communication autour de la subvention (des prix des produits pétroliers) a été mal faite ».

Jovenel Moïse a tenté d’expliquer combien la « subvention » du carburant et de l’électricité constitue un fardeau pour l’État, soit 14 milliards de gourdes par an (Ndlr : US $ 1.00 = 69.00 gourdes ; 1 euro = 85.00 gourdes ; 1 peso dominicain = 1.60gourde aujourd’hui) pour l’électricité et 17 millions de gourdes par an pour les produits pétroliers.

La tension persistait ; en milieu de soirée de ce samedi 7 juillet 2018, plus de 24 heures après ledébutdes protestations et des révoltes, en plusieurs points, dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, où la circulation était impossible, à cause de l’encombrement des routes et d’autres voies.

Plusieurs incidents, ayant fait au moins trois morts, dont un policier national, dans l’après-midi du vendredi 6 juillet 2018, ont été rapportés à AlterPresse.

Des tentatives d’incendies de plusieurs édifices ainsi que des véhicules ont eu lieu, parmi eux un commissariat de police.

Plusieurs bâtiments commerciaux, dont des supermarchés, ont été attaqués, particulièrement sur l’axe de Delmas, en périphérie de la capitale. Des débuts de pillage ont été observés, alors que la présence de la police nationale dans les rues a paru assez timide.

Plusieurs lignes aériennes ont annulé leurs vols, en provenance d’Amérique du Nord, l’Amérique latine et des Caraïbes, vols prévus dans la matinée et dans l’après-midi de ce samedi 7 juillet 2018 sur Port-au-Prince.

Lors de son intervention, à la télévision, Jovenel Moïse, qui avait, à ses côtés, son épouse, paraissait très ému. A-t-il été secoué par les événements en cours, ou cherchait-il à composer un personnage ? [apr 07/07/2018 22:30]