Perspectives

Le trafic de la drogue étend ses tentacules en Haïti, selon la Conald


mercredi 27 juin 2018

P-au-P, 27 juin 2018 [AlterPresse] --- Le trafic de la drogue continue d’étendre « malheureusement, ses tentacules à travers ses métamorphoses » en Haïti, met-en garde la Commission nationale de lutte contre la drogue (Conald), dans un message transmis à l’agence en ligne AlterPresse.

Ce phénomène « implique le support de tout un chacun (...) dans le cheminement vers l’éradication du trafic illicite et le crime organisé », souligne-t-elle, à l’occasion de la journée internationale contre l’abus et le trafic illicite des drogues, célébrée le mardi 26 juin 2018 autour du thème « Écoutez d’abord ».

« Les pensées du gouvernement de la république s’en vont aux nombreuses victimes du fléau de la drogue, jeunes et vieux, qui subissent l’influence du quotidien et qui nous tendent encore l’oreille pour une écoute à la fois bienveillante et compréhensive », exprime la Conald.

Certaines chansons, très en vogue en Haïti, auprès des jeunes, font la promotion de la consommation de l’alcool et de la drogue, sans être sanctionnées par les autorités compétentes, relève-t-on.

Perception du degré de gravité de la consommation des drogues

En ce qui a trait à la perception des jeunes, du degré de gravité de la consommation des drogues, il est constaté que 10.8% des élèves, soit environ 1 élève sur 10, pense que boire fréquemment de l’alcool ne serait pas grave, ni peu grave.

Quant à la consommation des autres drogues, dans la majorité des cas, 3 élèves sur 5 pensent que c’est très grave ou assez grave d’en consommer.

C’est ce qui ressort des résultats de l’enquête nationale sur la prévalence de la consommation des drogues en milieu scolaire pour l’année 2014.

Sur 100 élèves, il est probable que 31 nouveaux consomment de l’alcool pour la première fois au cours d’une année.

Environ 4 nouveaux élèves sur 100 découvriront la cigarette, les tranquillisants ou les stimulants avec, respectivement, les taux d’incidence annuel de : 3.92, 3.79 et 3.93, suivant les résultats de l’enquête, devant servir à l’élaboration de la stratégie nationale de lutte contre la drogue 2016-2020.

Arrestations et extraditions

Ces derniers temps, plusieurs arrestations ont été effectuées dans le cadre de la lutte contre le trafic de la drogue en Haïti.

Le vendredi 8 juin 2018, la justice haïtienne a autorisé l’arrestation et l’extradition, vers les États-Unis d’Amérique, de deux Haïtiens, Emmanuel Bastien et Gérard Roger Junior Placide, inculpés pour trafic de produits illicites et blanchiment d’argent.

Ils ont été appréhendés par des agents de la Drug enforcement administration (Dea), respectivement les vendredi 1er et lundi 4 juin 2018.

Poursuivi depuis 2005, le sénateur élu de la Grande Anse (une partie du Sud-Ouest d’Haïti) aux élections de 2016, Guy Philippe, un ancien officier de police, a été inculpé pour trafic de stupéfiants et blanchiment d’argent.

Guy Philippe a été arrêté, à Port-au-Prince, le jeudi 5 janvier 2017, par des agents de la Brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants (Blts), puis extradé, dans la soirée, vers la Floride.

Il purge actuellement une peine de neuf ans d’emprisonnement, aux États-Unis d’Amérique, pour trafic de cocaïne. [mj emb gp apr 27/06/2018 09:50]