Développement durable

Santé : Lancement officiel de la politique nationale des laboratoires d’Haïti


mercredi 20 juin 2018

P-au-P, 20 juin 2018 [AlterPresse] --- Le Ministère de la santé publique et de la population (Mspp) a procédé, le mardi 19 juin 2018, à Port-au-Prince, au lancement officiel de la politique nationale des laboratoires d’Haïti.

La politique des laboratoires d’Haïti consiste en un ensemble de dispositifs favorisant la recherche pour l’amélioration des soins de santé, fait savoir la titulaire du Mspp, Dre. Marie Greta Roy Clément, lors du lancement auquel a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

« Développer le secteur des laboratoires est synonyme de gage de résilience du système de santé », souligne-t-elle.

Par le renforcement dudit secteur, le Mspp entend renouveler son engagement et mettre à disposition de la population le Paquet essentiel de services (Pes) à tous les niveaux de la pyramide sanitaire, assurent les autorités sanitaires.

Comment peut-on être fier de parler de souveraineté si l’on n’a pas la maitrise même des informations sanitaires ?, se demande le directeur du Mspp, le Dr. Lauré Adrien.

Il se dit conscient des défis qui s’imposent à tous les partenaires, impliqués dans la chaîne sanitaire.

Un document cadre de la politique des laboratoires d’Haïti structure et réglemente le système de laboratoires dans le pays, souligne le directeur du Laboratoire national de santé publique, Dr. Jacques Boncy, mettant en exergue l’importance des laboratoires dans la médecine moderne.

Selon ce document, ce système est très peu réglementé en Haïti.

Les allocations budgétaires ne sont pas faites spécifiquement pour le laboratoire, qui ne peut donc fonctionner qu’en utilisant les ressources allouées aux programmes qu’il appuie.

Le pays ne dispose pas suffisamment, non plus, de ressources humaines adéquates et compétentes pour répondre aux besoins en matière de laboratoire.

Co-financée par l’Union européenne (Ue) en Haïti et la fondation Mérieux, la politique nationale des laboratoires d’Haïti ambitionne de contribuer au diagnostic des maladies, au suivi des patientes et patients, à la prévention de la maladie, à la gestion des épidémies, à la recherche médicale et la surveillance des maladies pour l’amélioration de l’état de santé de la population.

Elle vise aussi à renforcer le dispositif légal et réglementaire du domaine des laboratoires et à mettre en place des mécanismes, tels que les supervisions, les évaluations, les audits, les contrôles et les inspections, afin d’assurer le respect des réglements en vigueur. [fb emb apr 20/06/2018 09:10]