Développement durable

Trois journalistes d’Haïti lauréats du Prix Philippe Chaffanjon du reportage multimédia 2018


vendredi 8 juin 2018

P-au-P., 07 juin 2018 [AlterPresse] --- Trois journalistes haïtiens, Davidson Saint Fort, Sheilla Louis Joseph et Peterson Chery, sont récompensés par le Prix Philippe Chaffanjon du reportage multimédia, décerné ce 7 juin à Paris, a annoncé le jury.

Davidson Saint Fort a fait le voyage en France pour recevoir le prix, en son nom propre et en celui de ses deux coéquipiers.

"Haïti : Cri des oubliés de l’enfer carcéral", est le titre du reportage primé et qui a été mis en ligne sur le site de Radio Télévision Caraïbes.

Le jury a récompensé un reportage engagé et courageux, en plongée dans le plus grand centre carcéral du pays, lit-on sur le site du Prix Chaffanjon, consulté par AlterPresse.

En 2017, plus de 4200 personnes sont incarcérées au pénitencier national de Port-au-Prince, pour une capacité d’accueil de 800 personnes. Chaque prisonnier dispose de moins d’un mètre carré et seul 9% d’entre eux connaissent la durée de leur peine, ajoute le site.

À travers des correspondances clandestines, écrites ou enregistrées, c’est la voix des détenus eux-mêmes qu’on entend raconter la vie quotidienne, "dans une situation infrahumaine", disent-ils.

Des organismes de défense des droits humains ne cessent d’alerter la société haïtienne et la communauté internationale, mais le sujet reste tabou et les autorités haïtiennes ne semblent toujours pas décidées à l’affronter concrètement.

Le Prix, créé en 2013, récompense également tous les ans une réalisation multimédia publiée sur un site de presse français.

"Si je reviens un jour » - Les lettres retrouvées de Louise Pikovsky" a été mis en ligne sur le site de France 24 en mars 2017.

Le jury a salué l’impressionnante enquête basée sur la découverte, au lycée Jean-de-La-Fontaine à Paris, de lettres d’une élève juive à sa professeure écrites juste avant la déportation de la jeune fille et de sa famille à Auschwitz le 22 janvier 1944.

Le Prix Philippe Chaffanjon a été créé pour promouvoir les talents journalistiques français et haïtiens.

En 2017, le prix a récompensé le journaliste haïtien Robenson Henry pour « Le prix d’une pièce d’identité » un reportage qui montre le calvaire multiforme que des millions d’haïtiens sont obligés de subir pour se procurer, entre autres, une carte d’identité, un extrait des archives, un passeport ou un permis de conduire. [gp apr 07/06/2018 18 :00]