Rendez-vous Culture

Culture : Deuxième édition du festival international de psychologie africaine en Haïti


jeudi 24 mai 2018

P-au-P, 23 mai 2018 [AlterPresse] --- La deuxième édition du festival international de psychologie africaine (Fesa, en créole) se tient, du mercredi 23 au samedi 26 mai 2018, à Port-au-Prince (Ouest) et aux Gonaïves (Artibonite, Nord).

« Du trauma historique à la créativité et à l’innovation » est le thème retenu pour cet évènement scientifique pluridisciplinaire.

Un cocktail sera organisé, ce mercredi 23 mai 2018, pour lancer trois jours de conférences, de symposium, de projections, de visites ethnographiques et de performances artistiques.

Il est prévu, les jeudi 24 et vendredi 25 mai 2018, un symposium à l’Université de technologie d’Haïti, à Port-au-Prince.

Des personnalités académiques nationales et internationales, des militantes et militants panafricanistes, des artistes, des créatrices et créateurs, des étudiantes et étudiants, et le grand public y débattront des relations entre la croissance post-traumatique, la créativité et l’innovation dans les communautés d’afrodescendantes et d’afrodescendants.

Une projection des films Kase Lezo de Christina Julmé et Douvan jou ka leve de Gessica Généus, aura lieu, dans la soirée du jeudi 24 mai 2018, au Centre d’art de Port-au-Prince.

Douvan jou ka leve a reçu le prix du meilleur film documentaire de création au Festival de Saint-Louis au Sénégal.

Une visite ethnographique sera effectuée, dans la matinée du samedi 26 mai 2018, aux Gonaïves, à Lakou Souvnans, suivie, dans la soirée, d’une causerie-débat autour de l’ouvrage « Peau noire, cheveu crépu » de la sociologue Juliette Sméralda.

La deuxième édition de ce festival a débuté, le vendredi 4 mai 2018, à Dakar (Sénégal).

Elle se poursuivra également à Montréal (Canada), le vendredi 25 mai 2018, avant d’être clôturée aux États-Unis d’Amérique.

Titrés « Pensée Afrocaribeene et (Psycho)traumatismes de l’esclavage et de la colonisation », les actes de la première édition de ce festival, organisé, en 2016, à Port-au-Prince, ont été publiés, en octobre 2017, chez les éditions « Sciences bien commun » au Canada.

Le festival est organisé par l’Association Sikotwomatis ak afrikanite (Sitwomafrika) et ses partenaires, dont l’African American and African Studies Community Extension Center de l’Ohio State University (Osu) des États-Unis d’Amérique et l’Université de technologie d’Haïti (Unitech).

Sitwomafrika est un institut de recherche sur les traumatismes de l’esclavage et de la colonisation et la psychologie africaine, implanté, en Haïti, depuis 2015, sous l’impulsion de la Dre. Judite Blanc.

Le festival international de « Psychologie africaine » entend faire une plaidoirie, auprès du grand public, pour l’aménagement de la place de cette approche en matière de conceptualisation des phénomènes psychologiques et de pratique de soins de santé mentale. [emb gp apr 23/05/2018 12:30]