Développement durable

Haïti-Mangues : Crise de fructification, producteurs aux abois


lundi 21 mai 2018

P-au-P., 20 mai 2018 [AlterPresse] --- Dix-sept coopératives et associations de producteurs et productrices agricoles lancent un SOS au Ministère de l’agriculture, des ressources naturelles et du développement rural (Marndr) pour une intervention urgente, face à la crise de fructification, constatée, cette année 2018, dans la filière mangues.

Ils ont adressé une lettre au ministère, le jeudi 10 mai 2018, pour demander qu’une étude soit réalisée rapidement afin de déterminer la cause de cette crise.

La campagne de mangues, qui devait débuter en avril 2018, n’a pratiquement pas eu lieu. Les conséquences sont catastrophiques, aussi bien au niveau de la consommation qu’à celui de la commercialisation.

Contacté par AlterPresse, Charles Vilton, dirigeant d’une coopérative de mangues à Gros-Morne (Artibonite, Nord), se montre très alarmé de l’infertilité des manguiers dans différentes zones du pays, paralysant, de fait, la campagne de mangues en cette année 2018.

« La saison 2018 est, pour nous, un coup fatal, surtout qu’on vivait déjà dans des situations difficiles », se désole-t-il.

« C’est avec les fonds, recueillis de la récolte de mangues, qu’on avait l’habitude de nourrir nos familles et d’envoyer nos enfants à l’école », ajoute-t-il.

Selon les statistiques disponibles, 40 000 tonnes de mangues sont produites en Haïti tous les ans et génère plus de 2 milliards de gourdes. 15 000 familles en vivent.

L’Institut de technologie et d’animation (Iteka), qui accompagne les associations paysannes, apporte son appui aux organisations de productrices et de producteurs de mangues dans leur démarche auprès du ministère de l’agriculture.

Dans un communiqué transmis à AlterPresse, l’Iteka se dit « extrêmement inquiet » des conséquences de la crise, au plan économique, pour les familles paysannes, et de l’aggravation de l’insécurité alimentaire.

L’Iteka sollicite la « solidarité active » de tous les acteurs du mouvement paysan et des mouvements sociaux, en général, aux luttes et démarches entreprises par les coopératives et associations de producteurs et productrices de mangues. [rsc gp apr 20/05/2018 20 :00]