Dépêches

Haïti-Le Fonaref appelle à un renforcement de la famille


mercredi 16 mai 2018

P-au-P, 16 mai 2018 [AlterPresse] --- Le Forum national pour le renforcement de la famille (Fonaref) plaide en faveur d’un renforcement de la famille haïtienne, à l’occasion de la journée internationale de la famille, célébrée le mardi 15 mai 2018.

La société civile et l’Etat doivent accorder une place prioritaire à la famille, souhaite le Fonaref, lors d’une conférence de presse donnée le même jour, et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

Il les exhorte à s’engager dans l’avancement de la lutte visant l’harmonie de la famille, de façon à contribuer à l’instauration d’une société haïtienne équilibrée et prospère.

« Il n’existe pas de société sans famille. Celle-ci joue un rôle primordial dans le fonctionnement de la société. C’est pourquoi il faut tenir compte des processus sociodémographiques qui affectent la famille », soutient-il.

La journée internationale de la famille représente, selon lui, une occasion de mieux faire comprendre les problèmes que connaissent les familles et du coup soutenir les initiatives appropriées.

Le 15 mai, décrété en 1993 comme journée internationale de la famille par l’Organisation des Nations unies (Onu), témoigne de l’importance de la famille en tant que cellule de base de toute société, souligne le président du Sénat, Joseph Lambert, à l’occasion.

¨La famille constitue la première liberté de l’homme, le législateur doit protéger cette liberté car, la loi est au service de l’intérêt collectif¨, ajoute le parlementaire.

Haïti doit se doter d’une politique familiale qui serait bénéfique pour les enfants et le pays, souhaite-t-il, tout en encourageant à construire des familles fortes et solides pour le bien-être collectif.

De son côté, le sénateur Jean Renel Sénatus plaide pour l’instauration d’une institution comprenant des professionnels qui peuvent accompagner les couples dans leurs problèmes, car la famille, dit-il, est au cœur du développement de la société.

L’abandon des enfants entraîne de mauvaises répercussions sur la société, argue-t-il, estimant que « La société haïtienne a besoin d’une famille solide pouvant produire de bonnes citoyennes et de bons citoyens ».

« Pour parvenir à une société égalitaire, la famille est ma priorité » est le thème retenu, par le Fonaref et la Commission des affaires sociales et des droits de la famille du sénat de la République, pour célébrer la journée internationale de la famille.

Le nombre de familles monoparentales (dont la plupart sont dirigées par des femmes qui élèvent seules leurs enfants) est estimé à plus de 60% en Haïti. [rsc emb vs apr 16/05/2018 10 :10]