Dépêches

Haïti-Social : Marche ouvrière annoncée pour le 1er mai, afin de réclamer 1000 gourdes comme salaire minimum


mercredi 25 avril 2018

P-au-P, 25 avril 2018 [AlterPresse] --- La Confédération des travailleurs haïtiens (Cth) projette de manifester dans les rues de la capitale Port-au-Prince pour exiger l’octroi de 1000 gourdes pour les 8 heures de temps de travail, fournies par les ouvrières et ouvriers.

Cette marche se tiendra à l’occasion de la journée internationale des travailleuses et travailleurs, le mardi 1er mai 2018.

Dans une note en date du 23 avril 2018, transmise à l’agence en ligne AlterPresse, la Cth appelle toutes les travailleuses et tous les travailleurs du pays à se mobiliser et s’organiser pour forcer les autorités à satisfaire leurs revendications.

Le code du travail fait obligation aux instances concernées d’augmenter le salaire de celles et ceux qui travaillent au niveau du secteur privé dès que l’inflation atteint 10%, avance-t-elle.

Le taux d’inflation est estimé à plus de 13% durant l’année 2018.

La Cth appelle l’Etat et les patrons d’usines à octroyer des avantages socio-économiques aux travailleurs. Ce qui leur permettrait de prendre soin de leurs familles.

Elle encourage les travailleurs en général à participer activement à tous les mouvements pacifiques visant à changer leurs conditions de vie.

Les travailleurs ne peuvent aller à l’hôpital, se nourrir, payer leur loyer et l’écolage de leurs enfants, à cause de leur faible pouvoir d’achat, déplore-t-elle.

À la fin du mois de juillet 2017, le président Jovenel Moise a paraphé l’arrêté, fixant le salaire minimum journalier dans différents secteurs, dont celui de la sous-traitance, établi à 350.00 gourdes au lieu des 800.00 réclamées par les syndicats [bd emb apr 25 /04/2018 17 12 :45]