Perspectives

Haïti-Politique : Les cinq nouveaux ministres investis dans leur fonction

Le chef du gouvernement donne le ton
mercredi 25 avril 2018

P-au-P, 24 avril 2018 [AlterPresse] --- Le premier ministre Jack Guy Lafontant a procédé, le mardi 24 avril 2018, à l’investiture des cinq (5) nouveaux ministres nommés, suite à un léger remaniement ministériel, effectué en fin de soirée du 23 avril 2018.

Lors de cette cérémonie d’investiture, le chef du gouvernement a tenu à saluer ¨le courage et la détermination des ministres sortants qui ont fait le sacrifice de se mettre au service de la nation¨.

Il souligne à l’attention des nouveaux ministres qu’ils ont été appelés à gérer des secteurs d’activités faisant l’objet de revendications légitimes de la population.

« Le temps presse, ce n’est plus le moment des grands discours, il faudra vous mettre au travail, tout en restant à l’écoute de la population », affirme-t-il.

En attendant l’actualisation des feuilles de route respectives des ministres, il les exhorte à se laisser guider dans leurs premiers pas par l’observation des principes de la bonne gouvernance.

Jean-Marie Reynaldo Brunet, Jean Roody Aly, Joubert Angrand, Guyler C. Delva et Guy André François ont été, respectivement, investis comme ministres de l’intérieur en remplacement de Max Rudolph Saint-Albin, de la justice en remplacement de Heidi Fortuné, de l’agriculture en remplacement de Carmel André Belliard, ministre de la culture et de la communication en remplacement de Limond Toussaint et des Haïtiens vivant à l’étranger en remplacement de Stéphanie Auguste.

Dans ses propos de circonstance, Lafontant appelle le ministre de la justice et de la sécurité publique à suivre le programme et la démarche de modernisation de l’action publique.

Il l’encourage également à prendre des dispositions en vue de participer aux efforts de la réforme de l’Etat et de permettre à l’administration publique d’être efficace.

Il convient aussi, dit-il, de sécuriser la propriété privée et de doubler de vigilance pour garantir et maintenir la sécurité publique sur tout le territoire national.

Le premier ministre exhorte le ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales à renforcer les capacités des délégations et vices délégations en vue de coordonner l’action du gouvernement au niveau départemental.

Le ministre de l’agriculture, des ressources naturelles et du développement rural est appelé à veiller à la mise en place des reformes dans le secteur agricole qui s’appuieront sur la démarche de modernisation de l’action publique, tout en épousant la vison du chef de l’Etat relative au secteur agricole.

Le chef du gouvernement souhaite que le ministre de l’agriculture apporte tout son support à la Caravane du changement afin de contribuer, dit-il, à l’augmentation de la production nationale et à la sécurité alimentaire et nutritionnelle de la population.

Il dit attendre du ministre de la culture et de la communication la mise en oeuvre d´une politique culturelle et de communication, répondant aux priorités gouvernementales et aux préoccupations de la population.

Des dispositions nécessaires doivent aussi être prises pour permettre à ce ministère de participer aux efforts de modernisation de l’Etat.

Le ministre des Haïtiens vivant à l’étranger doit faciliter l’intégration de la diaspora dans le processus de développement institutionnel, économique et social du pays et « supporter nos compatriotes partout où ils puissent se trouver à travers le monde ».

Lafontant exhorte les cinq nouveaux ministres à s’élever à la dimension des défis et l’urgence du moment.

Ce remaniement ministériel intervient à un moment de remise en cause de la gestion de la chose publique.

Le pays connait actuellement une situation socio-économique alarmante, une inflation de plus de 13%, un déficit budgétaire se situant autour de 14 milliards de gourdes (environ 200 millions USD) pour les six premiers mois de l’exercice fiscal 2017-2018 ainsi qu’une remontée de l’insécurité. [emb vs apr 24/04/2018 14 :00]