Développement durable

Haiti / Santé : Palier aux carences d’iode dans les sels marins


dimanche 6 mars 2005

P-au-P., 6 mars 05 [AlterPresse] --- Le ministère de la Santé Publique et de la Population, en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), a inauguré le 2 mars une usine en sel iodé à Cité Militaire (périphérie nord de la capitale) pour palier les carences en iode des sels marins.

Cette usine traitera les sels marins provenant des régions dévastés du nord d’Haïti par l’ouragan Jeanne du 18 au 19 septembre 2004, insuffisant en iode, et contaminés par les détritus de toutes sortes. Une bonne partie du sel consommé dans le pays provient des côtes nord d’Haiti.

Les équipements de l’usine ont été fournis au ministère de la Santé Publique par l’UNICEF. Si l’usine fonctionne à plein régime, la production pourrait couvrir la totalité des besoins du pays en sel iodé, c’est-à -dire 45,000 tonnes par an selon (UNICEF).

Actuellement, seulement 11% ses familles haïtiennes consomment du sel adéquatement iodé, indique l’UNICEF. L’organisme indique que les besoins normaux en iode pour le corps humain varient entre 30 et 50 ppm (parts par million / unité de mesure de l’iode dans le corps humain).

L’iode est un élément minéral indispensable. Il joue un rôle fondamental dans le fonctionnement de la glande thyroïde et dans la synthèse des hormones thyroïdiennes qui règlent la vitesse des réactions enzymatiques de l’organisme. Elles accélèrent les combustions, augmentent la consommation d’oxygène et stimulent l’activité de nombreux organes dont le système nerveux et le cœur.

L’insuffisance en iode peut provoquer des troubles irréversibles, dont le goitre endémique, le grossissement excessif de la thyroïde qui fonctionne comme un moteur en sur-régime pour tenter sans succès de fabriquer des hormones. Elle s’accompagne des effets tels que le gonflement des mains et du visage, le ralentissement des idées et de la parole, la chute des cheveux et la diminution du rythme cardiaque.

Quand le manque d’iode commence tôt dans l’enfance, un retard mental définitif est possible, selon des recherches effectuées en ce sens. [fl gp apr 06/03/2005 10:20]