Dépêches

Haïti-Justice : Le Collectif du 4 décembre 2013 proteste contre les actes d’intimidation contre Pierre Espérance


vendredi 13 avril 2018

P-au-P, 12 avril 2018 [AlterPresse]--- Le Collectif du 4 décembre 2013 proteste contre les actes d’intimidation, perpétrés à l’encontre du directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains (Rnddh), Pierre Espérance.

Ces actes de vandalisme prouvent qu’il existe un secteur, qui s’oppose à la réorganisation de la justice et à tout processus de renforcement des institutions, estime le Collectif du 4décembre 2013, dans une note en date du 12 avril 2018, transmis à AlterPresse.

Dans la nuit du lundi 9 au mardi 10 avril 2018, les locaux du Rnddh ont été la cible d’individus armés, qui ont même laissé une menace de mort à l’encontre du directeur.

Ce dernier a été, dans le passé, l’objet de menaces de mort et même d’un attentat, en 1999, qui a failli lui coûter la vie.

¨Cette situation d’insécurité fragilise le pays et affaiblit l’implantation de la démocratie¨, dénonce le Collectif du 4 décembre 2013.

La recrudescence de l’insécurité constitue, selon le Collectif du 4 décembre 2013, ¨une invitation aux interventions militaires internationales sur le sol haïtien¨.

Ces actes de vandalisme sont commis pour décourager les investisseurs et bloquer le développement du pays, dit-il.

Le Collectif du 4 décembre 2013 exprime son support moral au directeur exécutif, à tous les membres du Rnddh et à toutes les organisations de la société, qui mènent une lutte acharnée contre la corruption.

Il recommande aux autorités établies de prendre les mesures nécessaires pour appréhender les auteurs et les commanditaires de ces comportements infâmes, les traduire par devant la justice, et, le cas échéant, stopper la fureur démoniaque des ennemis de la nation. [fb emb vs apr 12/04/2018 16:35]