Rendez-vous Culture

Haïti-Culture : Yves Déjean, un grand défenseur de la langue créole, selon des linguistes haïtiens


mercredi 4 avril 2018

P-au-P, 2 avril 2018 [AlterPresse]--- Le linguiste et éminent professeur Yves Déjean, décédé dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 mars 2018, à l’âge de 90 ans, a été un grand défenseur de la langue créole, affirment des linguistes haïtiens interviewés par l’agence en ligne AlterPresse.

« Yves Déjean a passé toute sa vie à travailler pour une créolisation du système éducatif haïtien, rappelle le linguiste Zéphyr Lemète

En dépit de son engagement pour un enseignement en créole, Yves Déjean n’approuvait pas l’idée d’une académie créole parce que celle-ci ne permettrait en rien l’évolution d’une langue, poursuit-il.

Il a même écrit un article intitulé « Il faut barrer la route à une académie créole », afin de critiquer l’établissement de cette institution, indique Lemète.

Déjean a animé tous ses cours et donné tous ses examens en créole. Il a pratiqué le créole dans ses écrits comme dans ses dires, souligne-t-il.

En cette occasion, le linguiste, professeur et académicien Michel Anne Fréderic Degraff a tenu à témoigner sa gratitude envers Yves Déjean qu’il considère comme source de son inspiration.

L’auteur du livre, « Yon lekòl tèt anba nan yon peyi tèt anba », lui a permis de comprendre l’importance de la langue créole dans le développement et l’éducation en Haïti, fait valoir Degraff.

Il l’a également aidé à concevoir en 2010 l’initiative « MIT Haïti », dans le cadre d’une promotion de la langue créole.

Le linguiste Yves Déjean souhaiterait voir une école de haut niveau dans un pays de haut niveau (¨Yon lekòl anwo nan yon peyi tèt anwo¨), rappelle Degraff.

Yves Déjean a fait plusieurs publications en créole, dont ¨Yon Lekòl tèt anba nan yon peyi tèt¨et ¨An n aprann òtograf kreyòl¨.

Parmi ces autres publications, on comte : Comment écrire le créole d’Haiti (1977, 1980) ; Ann aprann otograf kreyol la (1986) ; Alfabetizasyon ak konsyans kritik : kesyon ak repons ; Alfabetizasyon san manti, manti san alfabetizasyon (1995) ; The native language as a medium of instruction : An issue revisited (1999) figurent parmi ses autres productions.

Les funérailles du linguiste Yves Dejean, décédé dans l’après-midi du 29 mars à Port-au-Prince, à l’âge de 90 ans, seront chantées, le mercredi 4 avril 2018, à l’Église Saint-Louis Roi de France, à Turgeau (secteur est de Port-au-Prince).

Une veillée d’hommage devait se tenir le mardi 3 avril 2018, au local d’études post graduées de l’Université d’Etat d’Haïti (Ueh), avec des témoignages de la famille du défunt, de ses amis et de ses anciens étudiants. [fb emb vs apr 02/04/2018 16 :50]