A travers Haiti

Haïti-R.D./Droits humains : Dispositions gouvernementales pour mieux accueillir les rapatriés haïtiens, victimes de représailles de Dominicains


jeudi 15 mars 2018

P-au-P, 15 mars 2018 [AlterPresse] --- Des dispositions sont en cours pour mieux accueillir les rapatriés haïtiens, victimes de menaces et de représailles en République Dominicaine, indique le gouvernement haïtien, lors d’une conférence de presse, donnée à Port-au-Prince, ce jeudi 15 mars 2018, et à laquelle a assisté l’agence en ligne AlterPresse.

À cet effet, une commission interministérielle se rendra dans la commune d’Anse-à-Pitres, en vue de voir comment mieux gérer la situation des Haïtiennes et Haïtiens rapatriés à la frontière, informe Stéphanie Auguste, titulaire du Ministère des haïtiens vivant à l’étranger (Mhave) et également ad interim au Ministère des affaires sociales et du travai (Mast).

Des pourparlers seront entamés avec les élus locaux, pour pouvoir mettre des mécanismes en place destinés à mieux gérer les 250 familles, actuellement dans la commune d’Anse-à-Pitres, frontalière avec Pedernales, où prévaut une situation de tension contre les migrantes et migrants haïtiens depuis le lundi 12 mars 2018.

Ces familles ont été obligées de quitter le territoire voisin, après des menaces de représailles de Dominicains à leur encontre, suite au récent assassinat d’un couple dominicain, l’agriculteur Reyes Pérez et son épouse Neida Féliz Urbáez.

Stéphanie Auguste invite la population d’Anse-à-Pitres à faire preuve de courtoisie envers les victimes, nouvellement arrivées dans la commune.

Des dispositions seront mises en oeuvre pour protéger les Haïtiennes et Haïtiens, résidant actuellement à Pedernales, où règne, à présent, un calme apparent, suite à l’intervention de militaires dominicains.

Le ministère dominicain des affaires étrangères a promis que son gouvernement fera de son mieux, pour que le droit des Haïtiennes et Haïtiens soit respecté, fait savoir Auguste, après une conversation téléphonique avec son homologue dominicain.

La Police nationale d’Haïti (Pnh) a appréhendé le ressortissant haïtien, Edner Noël, alias Ti Libon, soupçonné comme présumé auteur de l’assassinat du couple dominicain. [la emb rc apr 15/03/2018 15:30]